Réforme des retraites : la génération née en 1963, épargnée ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Marie sacha

Le gouvernement serait-il en train de changer ses plans ? Le gouvernement pourrait revoir son agenda concernant la mise en place de la réforme des retraites. Alors que plusieurs syndicats appellent à la grève pour le 5 novembre. Ainsi, la génération née en 1963 pourrait ne pas être la première à basculer dans le nouveau système de retraite universelle par points.

La génération 1963 dans le viseur

Dans ce document, le haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, propose de modifier le calendrier et propose d'autres pistes, comme repousser la bascule aux "générations postérieures", "voire appliquer la réforme aux nouveaux entrants sur le marché du travail", selon Les Échos.

Jusqu’alors, le système de retraite par points devait entrer en application à partir de la génération 1963 qui aurait 62 ans en 2025. Seules quelques professions auraient bénéficier d'une exception : les policiers, par exemple, ne seraient concernés qu'à partir de la génération 1968 et les conducteurs de train à partir de la génération 1973.

Assouplir la date d'entrée en application

En septembre, Édouard Philippe avait déjà évoqué un étalement de l’entrée en vigueur de la réforme, déclarant devant le Conseil économique social et environnemental : "Peut-être le nouveau système ne devra-t-il s'appliquer, pour certains régimes, qu'à des personnes plus jeunes, plus éloignées de la retraite.

Depuis, le mécontentement social monte : une large intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNL, MNL et FUDL) appelle à la grève le 5 décembre, tandis que la RATP a annoncé une grève illimitée également en décembre

A lire aussi