Quels outils pour évaluer le montant de votre retraite ?

Quels outils pour évaluer le montant de votre retraite ?

Vouloir connaître le montant de sa future retraite en cours de vie professionnelle est une aspiration légitime, surtout quand on aborde la cinquantaine.

À tout moment de votre vie professionnelle, vous avez le droit d'obtenir gratuitement un "relevé de carrière" du régime de base en faisant la demande par courrier auprès des Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat, autrefois appelées Caisses régionales d’assurance maladie).

Vous pouvez consulter le relevé de carrière dans tous les régimes de retraite (de base et complémentaires) auxquels vous avez cotisé, sur www.lassuranceretraite.fr.

Pour connaître vos droits acquis uniquement dans les régimes complémentaires, vous pouvez utiliser le site www.agirc-arrco.fr.

Le relevé de carrière est la photographie, à un moment donné, de chaque compte individuel alimenté par les cotisations versées.

Les relevés annuels de points de retraite

Autre élément d'information à prendre en compte : les relevés annuels de points envoyés systématiquement à chaque assuré par les régimes complémentaires. En cotisant à l'Arrco, et pour les cadres à l'Agirc, les salariés accumulent tout au long de leur carrière des points sur des comptes individuels.

Chaque relevé annuel, reçu à domicile ou par l'intermédiaire de l'entreprise, récapitule le nombre de points acquis sur les salaires de l'année écoulée et le nombre total de points acquis depuis le début de la carrière.

Le calcul des retraites complémentaires

En multipliant ces points, totalisés au jour de la retraite dans chacun des régimes complémentaires Arrco et Agirc, par la valeur du point en vigueur à cette date, on connaît le montant des retraites complémentaires, à condition toutefois de bénéficier d'une retraite à taux plein.

Gardez vos feuilles de paie !

Principal document à conserver, le bulletin de salaire : il apporte la preuve de l'activité exercée à un moment précis ainsi que celle du précompte des cotisations d'assurance-vieillesse et il permet de reconstituer la carrière en cas de "trou" dans celle-ci.

Pour toute période de maladie, maternité, chômage, les mêmes précautions doivent être prises : mettre de côté les relevés d'indemnisation. Car, pour chaque période indemnisée, des droits à la retraite sont ouverts dans les régimes de base et complémentaires des salariés.

Un simulateur pour calculer votre retraite

Les salariés qui veulent anticiper et préparer leur future retraite disposent d'un outil, appelé M@rel, accessible sur Internet à l'adresse suivante : www.marel.fr.

Ce logiciel propose une simulation du montant global (base et complémentaires) de la future retraite en projetant la carrière passée sur les années qui restent à travailler. Le simulateur donne une idée de ce que pourrait être le montant de sa future retraite sans modification de la législation en vigueur.

La situation et la carrière de l'assuré sont prises en compte

La simulation s'appuie sur les données rentrées par l'assuré : sexe, date de naissance, date de début d'activité, nombre d'enfants, montant du premier salaire, salaire actuel...

Une estimation qui n'engage pas les régimes de retraite

Au final, on dispose d'un document (imprimable) qui détaille la retraite de la Sécurité sociale et les complémentaires. Cet outil de calcul indicatif donne un ordre de grandeur à l'assuré.

Les résultats de cette simulation ne peuvent donc engager les régimes de retraite sur un montant quelconque. Pour une estimation fiable et concrète de celle-ci, mieux vaut avoir passé la cinquantaine et prendre rendez-vous auprès d'un service d'évaluation ou se tourner vers le programme d'estimation proposé par l'Assurance retraite.

Un nouveau service de consultation des relevés de carrière

La réforme des retraites adoptée le 26 novembre 2013 par les députés crée un nouveau service : vous pourrez consulter en ligne et à tout moment votre relevé de carrière actualisé. Les détails et la date d'entrée en vigueur de cette mesure ne sont pas encore connus.

Retraite : après 54 ans et 58 ans

Le site www.lassuranceretraite.fr propose un programme d'estimation individualisé, réalisé à partir du dernier relevé de carrière à jour.

Ce programme est réservé aux personnes âgées plus de 54 ans.

Le demandeur obtient un calcul approchant vraisemblable, compte tenu du peu d'années qui le séparent de sa retraite. L'estimation réalisée est confidentielle, un code d'accès personnel verrouillant le dispositif.

Evaluer la retraite à partir de 55 ans

À partir de 55 ans, les points d'accueil retraite ou les agences locales, proposent, sur rendez-vous, de faire une évaluation de la retraite.

Enfin, quelques mois avant la rupture définitive d'activité, il est possible d'obtenir, une évaluation des droits complémentaires Arrco, Agirc en s'adressant, dans chaque département, aux Centres d'information de conseil et d'accueil des salariés (Cicas).

La préparation du dossier de retraite

Comme les points d'accueil retraite, ces centres d'information proposent de préparer votre dossier de retraite. Avantage : les difficultés auront été aplanies au moment de faire valoir ses droits. Chaque caisse procède alors à la liquidation et au paiement des retraites complémentaires sans délai et à la date prévue.

Pour obtenir un rendez-vous : contacter un conseiller retraite au 0 820 200 189 (0,09 € TTC la minute depuis un poste fixe).

Des cabinets spécialisés pour les retraites des carrières complexes

Certains cabinets de conseils (Novelvy, France Retraite, Optimaretraite…) proposent de reconstituer la carrière de leurs clients, moyennant finance.

Relativement onéreux, leurs services sont à recommander aux personnes au parcours professionnel complexe : fonctionnaires reconvertis dans l'industrie, anciens salariés devenus chefs d'entreprise, etc.

Des recherches sur la carrière

Leur principe de fonctionnement est simple : vous mandatez la société spécialisée pour qu'elle effectue en France, et le cas échéant à l'étranger, les recherches et validations des droits acquis auprès des divers régimes obligatoires, complémentaires, voire supplémentaires, auxquels vous avez cotisé.

Plusieurs mois d'enquête sont parfois nécessaires

Cette première étape – qui peut nécessiter parfois plusieurs mois d'enquête – se traduit par un bilan prévisionnel détaillé : âge de départ à la retraite à taux plein, impact d'une décote ou d'une surcote selon que l'on décide de partir avant ou après un certain âge, etc.

Des recherches complémentaires optionnelles sont également proposées : optimisation du rachat de trimestres, suivi et actualisation du bilan ou encore aide à la liquidation des droits.

Le relevé de situation individuelle retraite envoyé à partir de 35 ans

Depuis 2010, le relevé de situation individuelle est envoyé automatiquement aux assurés âgés de 35, 40, 45 et 50 ans.

Ce document comporte les informations suivantes :

  • la liste de l'ensemble des régimes dans lesquels vous avez acquis des droits à retraite, avec l'indication de la date de début et de fin de votre passage dans chaque régime ;
  • les éléments de rémunération pris en compte ou susceptibles d'être pris en compte pour la détermination du droit à pension (autrement dit, pour le calcul de votre retraite) ;
  • la durée d'assurance ou le nombre de points acquis (selon les régimes concernés) ;
  • les informations relatives à des périodes ou à des événements qui ne peuvent être rattachés à une année donnée et/ou qui sont susceptibles d'avoir une influence sur l'âge nécessaire pour la liquidation (versement) ou le montant de la pension. Il peut s'agir, par exemple, des enfants ou de la période de service militaire.