Pension de retraite : quelle part pour la seconde épouse ?

J'ai été marié 31 ans, depuis mon ex-épouse s'est remariée. Je vis actuellement avec Christine, également divorcée. je voudrais savoir : si nous nous marions, Christine devrait pouvoir toucher au moins une fraction de ma retraite, est-elle proportionnelle à notre durée d'union, mon ex-épouse toucherait-elle également une fraction ? Christine, remariée, toucherait-elle une fraction de la retraite de son ex-mari si celui-ci venait à décéder pendant notre union ou après ?

Réponse de l'expert

Ne nous ayant pas précisé votre situation, notre réponse sera fondée sur les règles applicables en matière de pension de réversion du régime général des salariés.

La loi n° 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites est venue modifier les conditions d'octroi des pensions de réversion.

Deux décrets d'application, du 24 août 2004 (n° 2004-857 et 2004-858) ont précisé les dispositions de cette loi.

Le conjoint survivant et les ex-conjoints peuvent bénéficier d'une fraction de la pension de réversion (article L.353-1 à L.353-3 du code de la sécurité sociale). L'ex-conjoint est assimilé par la loi à un conjoint survivant en la matière.

La pension de réversion est répartie, entre le conjoint survivant et les ex-conjoints, même s’ils sont remariés, proportionnellement à la durée de chaque mariage avec l’assuré décédé. Cette durée est calculée de date à date et arrondie au nombre de mois inférieur.

L'attribution et le service de la pension de réversion prenant effet à compter du 1er juillet 2004 sont également soumis à une condition de ressources (article R353-1 du code de la sécurité sociale).

En cas de dépassement du plafond, une pension différentielle pourra être servie.

Les ressources du demandeur ne doivent pas dépasser 2080 fois le SMIC horaire, soit 18 428,80 EUR (montant valable au 1er janvier 2010), au moment de la demande de pension. Si le bénéficiaire vit en ménage, les ressources annuelles du ménage ne doivent pas dépasser 29 486.08 EUR (montant valable au 1er janvier 2010

Enfin, actuellement pour pouvoir bénéficier de la pension de réversion, le conjoint survivant doit être âgé d'au moins 55 ans (article D 353-3 du code de la sécurité sociale).