Né entre 1958 et 1973, durée de cotisation retraite allongée

Né entre 1958 et 1973, durée de cotisation retraite allongée

Les personnes nées après 1958 vont devoir cotiser plus longtemps pour toucher une pension de retraite à taux plein. La mesure frappe les salariés du privé, les fonctionnaires et les agents des entreprises publiques.

Né en 1958 et après, vous allez devoir travailler plus longtemps pour percevoir une pension de retraite à taux plein, c’est-à-dire sans décote. Cette mesure constitue le point central de la réforme des retraites votée fin 2013.

L'allongement de la durée de cotisation s'accompagne d'une hausse des cotisations vieillesse patronales et salariales.

Hausse de la durée de cotisation à partir de 2020

Salarié du secteur privé, fonctionnaire ou agent d’une entreprise publique, vous serez touché par l'allongement.

Si vous êtes né en 1958 et comptez prendre votre retraite en 2020, vous devrez cotiser 41 ans et trois trimestres pour obtenir une pension à taux plein.

Si vous êtes né en 1973 et après, vous devrez cotiser durant 43 ans pour percevoir une pension à taux plein.

Durée de cotisation requise pour les personnes nées à partir de 1958
Date de naissance Durée de cotisation
Entre 1958 et 1960 41 ans et trois trimestres
Entre 1961 et 1963 42 ans
Entre 1964 et 1966 42 ans et un trimestre
Entre 1967 et 1969 42 ans et deux trimestres
Entre 1970 et 1972 42 ans et trois trimestres
1973 et après 43 ans

Les durées de cotisation des personnes nées avant 1958

Si vous êtes né avant 1958, vous n’êtes pas concerné par la modification. Selon votre âge, vous pouvez prendre votre retraite au bout de 40 ans minimum ou de 41 ans et deux trimestres de cotisation.

Durée de cotisation requise pour les personnes nées avant 1958
Date de naissance Durée de cotisation
1948 ou avant 40 ans
1949 40 ans et un trimestre
1950 40 ans et deux trimestres
1951 40 ans et trois trimestres
1952 41 ans
Entre 1953 et 1954 41 ans et un trimestre
Entre 1955 et 1957 41 ans et deux trimestres

L’âge légal de départ à la retraite reste à 62 ans  

L’âge légal de départ à la retraite est en revanche inchangé, à 62 ans. Les personnes réunissant tous leurs trimestres de cotisation peuvent toujours obtenir une retraite à taux plein à cet âge.        

L’âge maximal de départ reste fixé à 67 ans : même avec une durée de cotisation insuffisante, il est alors possible de bénéficier d’une retraite à taux plein.

La réforme est destinée à diminuer progressivement le déficit du système de retraites : le gouvernement vise un retour à l’équilibre en 2040.