Étudiants, vos stages peuvent (déjà) contribuer à votre future retraite

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Anna Stills - iStock

La plupart des cursus d’études supérieures intègrent des stages obligatoires en entreprise. Ils donnent lieu au versement d’une indemnité lorsque leur durée est supérieure à deux mois. Son montant est calculé sur la base des heures de présence effective, pas sur une base forfaitaire mensuelle.

L’indemnité peut être lissée sur la durée du stage pour que l’étudiant perçoive chaque mois la même somme. Le minimum légal est fixé à 15 % du plafond de la Sécurité sociale par heure (26 €), soit 3,90 € de l’heure en 2021. L’indemnité plancher est donc de 573,30 € pour un mois de 21 jours de travail (147 heures) et 600,60 € pour un mois de 22 jours de travail (154 heures).

Pour un stage de trois mois de 455 heures, l’indemnité mensuelle lissée minimum est de 591,50 €. À cette hauteur, l’indemnité est exonérée de cotisations sociales.

Conséquence : votre stage ne comptera pas pour votre retraite.

Astuces

La cotisation Agirc-Arrco n’étant pas due sur les indemnités de stage, vous ne pourrez pas obtenir de points pour votre retraite complémentaire.

Le montant à obtenir

En revanche, si vous êtes payé plus que ce minimum légal, le surplus est soumis aux cotisations sociales, dont la cotisation à l’Assurance-vieillesse. Ce qui peut vous permettre de commencer à acquérir des trimestres qui compteront pour votre retraite.

Pour valider un trimestre en 2021, il faut cotiser au total sur la base d’un salaire au moins égal à 1 537,50 €. Pour un stage de trois mois à temps plein, il faut donc cotiser sur la base de 512,50 € par mois (1 537,50 ÷ 3) minimum pour valider un trimestre. En reprenant notre exemple précédent, il faut donc négocier une indemnité de stage mensuelle d’au moins 1 104 € (591,50 € d’indemnité mensuelle minimum + 512,50 € de base de cotisation) pour valider un trimestre retraite pour trois mois de stage comprenant un mois à 21 jours et deux mois à 22 jours.

Un simulateur gratuit est accessible sur : Service-public.fr/simulateur/calcul/gratification- stagiaire.

A lire aussi