Estimer votre pension de retraite

Estimer votre pension de retraite
Il est recommandé de s’inscrire sur les sites de vos caisses de retraite pour y ouvrir votre espace personnel. - © Courtney Keating

Aujourd’hui, les futurs retraités sont en mesure de savoir avec exactitude ce qu’ils percevront grâce aux relevés mis à leur disposition par leurs caisses de retraite. 

Dès l’âge de 35 ans, vous recevez, tous les cinq ans, un relevé de situation individuelle (RIS) récapitulant tous vos droits à la retraite auprès des différents régimes auxquels vous avez cotisé et, à partir de 55 ans, une estimation indicative globale (EIG) de votre retraite qui vous donne le montant estimé de votre retraite dans tous les régimes.

Épluchez ces documents : tous vos trimestres ont-ils été validés ? Toutes vos activités professionnelles ont-elles été prises en compte ? Régularisez votre situation, le cas échéant. Une démarche indispensable pour percevoir vos pensions conformément à vos droits.

Le calcul de la retraite : attention aux interruptions d’activité

Dans le régime de base, votre pension sera calculée (dans la limite du plafond de la Sécurité sociale) en fonction du salaire annuel moyen de vos vingt-cinq meilleures années et du nombre de trimestres d’assurance cotisés ou assimilé, obtenus à la fin de votre activité professionnelle.

S’ils sont inférieurs au nombre exigé à l’âge légal de départ (62 ans pour les personnes nées à compter de 1955), vous n’aurez pas droit au taux plein, et votre retraite sera réduite définitivement.

Gare aux événements qui ont des répercussions financières importantes sur le montant de la pension :

  • interruptions d’activité après une maternité,
  • périodes de chômage ou de maladie validées sous conditions mais non prises en compte pour le calcul du salaire moyen,
  • travail à temps partiel.

« Les revenus d’activité à temps partiel qui sont intégrés dans les vingt-cinq meilleures années font baisser le salaire annuel moyen brut, donc le montant de la retraite. Il est possible de cotiser sur la base d’un temps plein, mais cela nécessite l’accord de l’employeur », souligne Emmanuel Grimaud, président de Maximis retraite et fondateur de simul-retraite.fr.

Enfin, redoublez d’attention dans le cas où vous avez cotisé à plusieurs régimes de retraite. Additionnez les trimestres acquis dans tous les régimes dans la limite de quatre par an. S’ajoutent ensuite, le cas échéant, des majorations de durée d’assurance (pour enfants, congé parental, etc.).

Le montant des pensions, lui, sera calculé en fonction de la carrière réalisée dans l’un et l’autre régime.

Connaître le montant de votre retraite

Il est recommandé de s’inscrire sur les sites de vos caisses de retraite pour y ouvrir votre espace personnel qui vous permettra de consulter les informations sur vos droits.

Estimez, à partir de 45 ans, sur la base de vos droits déjà acquis, le montant de votre retraite tous régimes confondus. Par exemple, si vous êtes salarié du privé, vous pouvez consulter lassuranceretraite.fr pour le calculer. Ce site ne tient pas compte du dispositif de bonus-malus des régimes complémentaires Agirc-Arrco, contrairement au simulateur en ligne accessible sur agirc-arrco.fr.

Dès septembre 2016, un calculateur commun à tous les régimes mis en place par le GIP Union retraite, intégrera les dernières réformes et les données réelles des comptes retraite.