Comment reconstituer ma carrière pour préparer la retraite

Comment reconstituer ma carrière pour préparer la retraite

Relevé individuel de situation, estimation globale chiffrée de la future pension… partir à la retraite cela se prépare. Comment anticiper au mieux cette période de sa vie sans rien oublier.

Chaque assuré recevra, à partir d’un certain âge, un relevé individuel de situation et une estimation globale de sa future retraite. Il pourra également bénéficier d’un entretien personnalisé.

Relevé individuel de situation (RIS)

Le RIS est adressé à domicile pour la première fois à 35 ans, puis tous les cinq ans jusqu’à la date de liquidation de la retraite.

Ce document récapitule les droits acquis dans tous les régimes de retraite obligatoires de base et complémentaire (nom des employeurs, salaire annuel ou revenus bruts soumis à cotisations vieillesse, nombre de trimestres…).

Sont également répertoriées les périodes dites assimilées qui permettent de valider des trimestres (chômage indemnisé…).

À tout moment, il est possible de demander un RIS à sa caisse de retraite sans pour cela s’engager à liquider ses pensions de retraite.

Dans les régimes alignés sur le régime général, ce document est accessible en ligne, sous réserve d’avoir au préalable créé son compte personnel :

Pour les régimes complémentaires, le RIS répertorie le total des points accumulés. Il est possible de demander en ligne un relevé actualisé de points.

Cette démarche doit être précédée de la création d’un compte personnel (sur agirc-arrco.fr).

Estimation indicative globale

Ce document est envoyé à domicile une première fois à 55 ans puis à 60 ans. Il fournit des estimations chiffrées des retraites de base et complémentaires à l’âge légal de départ, mais aussi les années suivantes jusqu’à l’âge d’obtention du taux plein.

L'estimation indicative globale permet d’apprécier
le moment le plus opportun pour liquider ses droits.

Entretien information retraite

Mis en place en 2012, cet entretien personnalisé et gratuit peut être obtenu dès 45 ans en contactant son régime de retraite de base ou complémentaire. Il permet d’y voir plus clair :

  • sur ses droits acquis,
  • ou sur ses droits à acquérir (en cas d'activité à temps partiel, ou de nécessité de s’occuper d’un adulte handicapé…).

Il est également  possible, par webcam interposée, de rencontrer à distance, gratuitement, un conseiller retraite. Seul impératif : avoir pris rendez-vous au préalable au 39 60 (coût d’un appel local à partir d’un poste fixe).

La vérification et la correction des erreurs

Le relevé individuel de situation ou le relevé actualisé de points sont des documents à ne pas négliger. Il faut les examiner attentivement, surtout si l’on a connu des périodes d’inactivité (chômage, arrêt maladie…), d’interruption volontaire de travail (congé parental…) ou d’expatriation.

Les erreurs ou les oublis détectés (bulletins de salaire, certificats de travail, relevés d’indemnités…) doivent être justifiés auprès de son régime de base.

Si cela n’est pas possible (perte des bulletins de salaires, par exemple), il faut faire remplir à son employeur de l’époque une attestation spécifique.

Si l’entreprise n’existe plus, la Cnav procédera à des recherches et, le cas échéant, ajoutera les trimestres manquants.

Faire valoir son service national

Les personnes nées avant 1954 doivent justifier de leur service national légal au moyen d’un document intitulé « état signalétique et des services militaires » pour qu’il soit pris en compte dans leur carrière.

Pour les générations suivantes, un échange dématérialisé d’informations s’effectue entre les caisses de retraite et la Direction du service national.

L’attribution de points complémentaires

Si le relevé actualisé de points ne recense pas tous les droits du demandeur, il lui faut prendre rendez-vous au 0 820 200 189 (0,09 €/min à partir d’un poste fixe) auprès d’un Centre d’information retraite. Les adresses des antennes locales sont disponibles sur agirc-arrco.fr.

Pour une activité salariée d’avant 1976, des points pourront être validés au vu du RIS.

À partir de 1976, il faudra fournir ses bulletins de salaire ou tout autre justificatif (arrêts maladie, attestations Pôle emploi…) pour l’attribution de points supplémentaires.

Création d’un compte retraite unique

D’ici à 2017, un compte retraite unique devrait être créé. Il regroupera en un seul et même espace accessible en ligne toutes les informations nécessaires à un actif pour valider l’ensemble de sa carrière :

  • droits acquis dans les différents régimes de retraite,
  • et montants estimatifs des pensions.

Il permettrait d’alléger les démarches des personnes ayant travaillé dans différents régimes (Cnav, MSA et RSI). Pour les retraités, ce service devrait centraliser les documents relatifs au paiement de leurs pensions.