Combien coûte une place en maison de retraite ?

Combien coûte une place en maison de retraite ?
Le résident peut bénéficier d’aides financières. - © Photographee.eu

En France, le tarif médian d’une chambre seule en Ehpad s’élève à 1 953 euros par mois, avec de fortes disparités entre établissements. Décryptage des deux composantes du prix.

Le forfait hébergement : 47 à 108 euros par jour pour une chambre seule*

Au minimum, il recouvre ces frais : chambre individuelle ou double, accès à 
une salle de bains, entretien des locaux, chauffage et électricité, accès au réseau 
de télécommunication, trois repas plus
 un goûter et une collation nocturne, blanchissage (draps, linge de toilette), animation, gestion administrative... Attention ! Des services supplémentaires peuvent être facturés (surtout dans le privé).

Comment est-il calculé ?

Dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) habilités à l’aide sociale, il est fixé par le département. Ailleurs, la liberté prévaut ; c’est la direction de l’Ehpad qui établit le tarif. Toutefois, les augmentations annuelles sont encadrées par les pouvoirs publics.


Qui paie ?

Le résident. Il peut bénéficier d’aides financières.

Le tarif dépendance :
 4,30 à 26 euros par jour*


Dans les maisons de retraite médicalisées, il s’applique pour les actes d’assistance nécessaires à la vie courante (toilette, déplacements...).

Comment est-il calculé ?

Fixé par le département, il croît avec le niveau de dépendance du résident, établi selon la grille Aggir (Gir 1 à 6).

Qui paie ?

Le résident. Pour les plus dépendants (Gir 1 à 4), le coût est compensé en partie par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA, voir encadré Les aides financières).

Ce qui reste à la charge du résident

Les dépenses personnelles : coiffure, téléphone, télévision et, le cas échéant, l’entretien du linge personnel...

Les aides financières

Si ses ressources se révèlent insuffisantes, le résident peut recevoir, sous conditions, une aide au logement de la Caf. Dans certaines situations, les proches sont tenus de participer au financement de la chambre en Ehpad, au titre de l’obligation alimentaire. Lorsque l’Ehpad est habilité, il s’y ajoute, le cas échéant, l’aide sociale départementale. Si le patient est classé en Gir 1 à 4, il bénéficie de l’APA versée directement à l’établissement par le département. En outre, le résident a droit à une réduction d’impôt de 25 % des dépenses (hors soins), plafonnées à 10 000 euros par an, soit 2 500 euros au plus.

Enquêter sur les prix

C’est possible sur Pour-les-personnes-agees.gouv.fr en cliquant ici.

* Source : Cnsa, Analyse statistique n° 5, mai 2018.