La pension de réversion pour les veufs et veuves

Quand un conjoint décède, son survivant a le droit de percevoir une partie de sa pension. Il s'agit de la pension de réversion. Qui y a droit ? À partir de quel âge ? Devez-vous être marié pour en bénéficier ? Est-ce qu'un partenaire pacsé ou un simple concubin y a droit ? À quelle proportion avez-vous droit ? Si votre conjoint avait déjà été marié, comment la partager avec ses ex ? Y-avez-vous toujours droit si vous vous remariez ? Est-ce qu'il existe des plafonds de ressources à ne pas dépasser pour la percevoir ? Quelles démarches devez-vous faire pour la percevoir et dans quels délais ?... Autant de questions auxquelles Dossier Familial répond.

  • Je demande une pension de réversion

    Je demande une pension de réversion

    La fraction de pension de retraite dont peut bénéficier le conjoint marié ou l’ex-conjoint n’est jamais versée automatiquement. Elle doit être réclamée caisse par caisse, justificatifs à l’appui.

  • Pension de réversion : vers un partage des droits dans le couple ?

    Pension de réversion : vers un partage des droits dans le couple ?

    Lorsqu’un retraité décède, son conjoint a, sous condition, droit à une partie de sa pension. Le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a évoqué la possibilité de changer les règles de cette solidarité entre époux.

  • 10 questions sur la pension de réversion

    10 questions sur la pension de réversion

    Si votre conjoint(e) ou ex-conjoint(e) vient à décéder, vous pourrez bénéficier d’une pension de réversion. Un droit absolu qui peut être temporaire. Nos réponses à vos questions.

Aussi dans la rubrique Pension de reversion