Pension de réversion : existe-t-il une durée minimale de mariage ?

J'ai 62 ans et je suis sans emploi depuis toujours. Divorcée depuis 12 ans, je vais toucher 600 € mensuels puisés dans un capital jusqu'à l'âge de 84 ans et 235 € de retraite. Je désire me remarier avec un veuf de 67 ans mais, en cas de pré-décès de celui-ci, au bout de combien de temps de mariage avec lui puis-je prétendre à sa réversion de retraite ? A quel pourcentage ? Quel est le régime matrimonial idéal pour mon cas particulier sachant qu'il a deux fils majeurs d'une précédente union ?

La réponse de notre expert

La loi n° 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites est venue modifier les conditions d'octroi des pensions de réversion.










L'âge minimum requis pour prétendre au bénéfice d'une pension de réversion (qui était de 55 ans pour les pensions de réversion prenant effet avant le 1er juillet 2005) est abaissé à (décret n° 2004-858 du 24 août 2004, modifié par le décret 2004-1451 du 23 décembre 2004 et Circulaire CNAV n° 2005/17 du 11 avril 2005) :




A compter du 1er janvier 2011, aucune condition d'âge ne sera plus exigée.






Lorsque le conjoint est une personne seule, le montant de ses ressources ne doit pas dépasser 2 080 fois le montant horaire du SMIC en vigueur au 1er janvier, soit 18 116,80 euros annuel. Lorsque les ressources appréciées sont celles d'un ménage, leur montant ne doit pas dépasser 1,6 fois le plafond de ressources fixé pour une personne seule, soit 28 986,88 euros annuel.



Si la date d'effet est fixée le 1er jour du mois qui suit le dépôt de la demande, les ressources peuvent être examinées sur la période des 3 mois ou 12 mois précédant cette demande (circulaire CNAV 2005/17 du 11 avril 2005 . 143).

Lorsque l'assuré est décédé après 65 ans, la retraite de réversion est calculée à partir de la retraite à taux plein, c'est-à-dire 50 % (ce qui équivaut à 54 % de 50 % de la retraite du défunt).


















df
Publié le