Comment demander un entretien individuel retraite ?

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Chaay_Tee - iStock

Ce dispositif prévu par la loi depuis 2010 s’adresse à toutes les catégories socioprofessionnelles : salariés du secteur privé ou agricole en emploi ou momentanément privés d’emploi, fonctionnaires, professionnels libéraux, indépendants... Pour obtenir ce rendez-vous, c’est très simple : contactez par téléphone (39 60 pour le régime général) ou par e-mail un des régimes de retraite auxquels vous êtes actuellement affilié (de base ou complémentaire, peu importe). Votre demande doit comporter vos noms, prénoms, date et lieu de naissance, votre adresse personnelle et votre numéro de Sécurité sociale. À partir de là, le régime sollicité dispose de six mois pour vous proposer une date de rendez-vous : « Avec la crise sanitaire, les EIR ont désormais lieu en visio ou par téléphone », explique Philippe Bainville, expert retraite à l’Assurance-retraite.

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"

Consultez le guide pratique "Je prépare ma retraite"
  • Une « check-list »
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
En savoir plus

Une aide à la décision

En théorie, il est possible de solliciter plusieurs EIR au cours de sa carrière, un délai de six mois devant toutefois être respecté entre deux demandes. Mais ne vous y trompez pas : les disponibilités des conseillers des régimes de retraite sont limitées, priorité est donnée aux actifs n’ayant jamais bénéficié de ce dispositif et proches de l’âge légal de départ en retraite. Pour que cet entretien soit efficient, préparez-le. Vérifiez la cohérence de vos droits retraite, notez les questions importantes et demandez des simulations si celles-ci sont nécessaires à une prise de décision : passage à temps partiel, passage en retraite progressive, rachat de trimestres, impact d’une surcote, etc.

Un rendez-vous plus rapide pour les futurs expat'

Les candidats à l’expatriation peuvent bénéficier d’un EIR dans les trois mois suivant leur demande. L’occasion de faire le point sur les possibilités de cotiser à Caisse des Français de l’étranger ou de racheter des cotisations, notamment.

 

A lire aussi