Ma mère est très âgée et souffre de la maladie d'Alzheimer. Je sais qu'elle n'aurait jamais souhaité vivre dans cet état. Son état de santé nécessite la pose d'un pacemaker. Je ne veux pas d'acharnement thérapeutique et souhaite m'opposer à la

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

La loi française n'autorise pas l'euthanasie active mais a mis en place un dispositif afin d'éviter tout acharnement thérapeutique et d'accompagner le patient en fin de vie.
Ainsi, la volonté du patient doit toujours être respectée dans toutes les décisions concernant sa santé, notamment lorsque celui-ci décide de mettre un terme à son traitement, quand bien même cette décision mettrait en danger sa vie ou précipiterait sa mort (1). De plus, les médecins sont tenus déontologiquement de soulage...

Textes de référence

(1) Article L1111-4 du Code de la santé publique(2) Articles R4127-37 et R4127-38 du Code de la santé publique(3) Articles L1110-5 et L1110-5-1 du Code de la santé publique (4) Article L1111-11 du Code de la santé publique(5) Articles L1111-6 et L1111-12 du Code de la santé publique(6) Article L1110-5-1 et R4127-37-1 du Code de la santé publique...

df
Publié le