Un de mes proches a un cancer diagnostiqué comme incurable et son espérance de vie est faible. Hospitalisé, il souffre et les médecins suivant la prise en charge de sa douleur ne veulent pas l'aider à mourir ni le sédater. Que puis-je faire pour lui

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

Les médecins sont soumis à des obligations légales et déontologiques leur imposant de soulager les souffrances du patient, de l'assister moralement et de l'accompagner jusqu'à ses derniers instants en lui administrant des soins et mesures appropriés de nature à préserver la qualité d'une vie qui prend fin, et à sauvegarder leur dignité (1).
Ainsi, ils peuvent utiliser des traitements dits " palliatifs " destinés à soulager la douleur, même si ceux-ci risquent d'abréger la vie (2). Il s'agit d'...

Textes de référence

(1) Articles R4127-37 et R4127-38 du Code de la santé publique(2) Articles L1110-5, L1110-9 et L1110-10 du Code de la santé publique (3) Articles L1111-4 et L1111-11 du Code de la santé publique (4) CAA Bordeaux, 13 juin 2006, n°03BX01900(5) Articles L521-3 du Code de la justice administrative et 808 et 809 du Code de procédure civile(6) Articles R4127-6 et L1110-8 du Code de la santé publique(7) Cass civ 1ère, 6 mai 2003, n° 01-03259...

df
Publié le