Est-ce que la perte de confiance est un motif de licenciement ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

La perte de confiance de l'employeur ne constitue jamais, à elle seule, un motif suffisant de licenciement.
Ainsi, une lettre de licenciement ne peut pas seulement indiquer la perte de confiance comme motif de licenciement. Le licenciement sera dans ce cas sans cause réelle et sérieuse. Toutefois, le plus souvent la perte de confiance fait suite à des agissements du salarié. Ces faits peuvent constituer, le cas échéant, une cause de licenciement. 
L'employeur ne peut pas licencier le salarié ...

Textes de référence

(1) Cass. soc. 30 mars 2005, n°03-41380...

df
Publié le