Dans quels cas les juges ont-ils reconnu que le licenciement pour perte de confiance était abusif ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

Les juges considèrent qu'une lettre de licenciement ne peut pas seulement indiquer la perte de confiance comme motif de licenciement. A défaut, le licenciement sera sans cause réelle et sérieuse (1). 
Dans une affaire, une secrétaire parlementaire avait accepté de figurer sur la liste des candidats que le député formait pour les élections. La salariée s'est retirée de la liste et a été licenciée pour perte de confiance. Les juges ont reconnu que le licenciement n'était pas justifié puisque la ...

Textes de référence

(1) Cass. Soc. 7 décembre 1999, n°98-41522(2) Cass. Soc. 28 avril 2006, n°03-44527(3) Cass. Soc. 13 janvier 2004, n°01-47178...

df
Publié le