Est-ce qu'un métier à risque justifie l'exercice du droit de retrait ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

Le danger doit être distingué du risque habituel du poste du travail et des conditions normales d'exercice du travail et ce, même si l'activité est pénible ou dangereuse. Un travail reconnu dangereux ne peut justifier l'exercice du droit de retrait.
Par exemple, ne constitue pas une situation de danger grave et imminent, le seul fait de travailler sur un site nucléaire (1).
Aussi, les juges ont estimé que ne constitue pas une situation de danger grave et imminent le fait qu'un salarié convoye...

Textes de référence

(1) CA Versailles, 26 février 1996, n°22-877/94(2) CA Aix-en-Provence, 8 novembre 1995, n°92-6287...

df
Publié le