J'ai découvert des vices cachés sur le véhicule qui m'a été vendu d'occasion par un particulier mais sur le contrat de vente il a indiqué « vendu en l'état ». Ai-je tout de même un recours contre lui ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Ce que vous devez savoir

L'achat d'un véhicule entre particuliers est courant mais n'est pas sans risque. Pour se prémunir d'éventuelles contestations après la vente, le vendeur du véhicule peut préciser dans l'acte de cession qu'il ne sera pas tenu de la garantie des vices cachés (1) et que l'acheteur ne peut pas se retourner contre lui en cas de découverte de défauts cachés.
En effet, la découverte de vices cachés sur un véhicule permet à l'acheteur qui les constate de demander a choix, soit une restitution d'une pa...

Textes de référence

(1) Article 1643 du Code civil(2) Article 1644 du Code civil(3) Cass, 1ère civ 26 juin 1990, n°89-12186...

df
Publié le