Impôts 2020 : déduire ses cotisations d'épargne retraite

Les cotisations versées sur un PERP viennent en déduction de votre revenu imposable. Mais attention ! Une mesure anti-optimisation plafonne le montant des cotisations déductibles en 2019.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Les versements sur votre épargne retraite sont déductibles des impôts
© Istock / filadendron

Des versements déductibles de vos revenus professionnels

Si vous avez effectué des versements sur un PERP, à la Préfon ou sur un contrat « article 83 » en 2019, vos versements sont déductibles de vos revenus imposables, dans la limite d’une enveloppe égale à 10 % de vos revenus professionnels nets de 2018, avec un minimum de 3 973 euros et un maximum de 31 786 euros.

En pratique, votre plafond individuel de déduction figure sur votre avis d’impôt de 2019. S’il n’est pas suffisant – c’est-à-dire si vous avez versé plus que votre limite individuelle –, vous pouvez imputer vos versements sur votre plafond non utilisé de 2016, 2017, 2018 et sur les plafonds de déduction non utilisés de votre conjoint ou partenaire de pacs.

Prélèvement à la source et mesure anti-optimisation

Mais, suite à l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, un dispositif dérogatoire a été mis en place. Il prévoit que vos versements de 2019 ne sont déductibles qu’à hauteur de la moyenne de vos versements de 2018 et de 2019.

Cette règle ne s’applique toutefois que si vos versements de 2018 sont inférieurs à la fois à ceux de 2017 et à ceux de 2019.

Par exemple, si vous avez versé 5 000 euros sur votre Perp en 2017, que vous n’avez rien versé en 2018 et avez effectué un versement de 5 000 euros en 2019, vous ne pouvez déduire que 2 500 euros cette année, alors que vous avez versé le double.

Respecter la limite de l'enveloppe de déduction

Voici ce qui vous attend dans les 3 cas suivants :

• si vous n’aviez pas de Perp (ou équivalent) en 2017, ou que vous ne l’avez pas alimenté en 2017, vous n’êtes pas concerné par ce dispositif. La totalité de vos versements de 2019 est déductible dans la limite de votre enveloppe de déduction ;

• si vous avez versé les mêmes sommes sur votre Perp (ou équivalent) en 2017 et en 2018, ce dispositif ne s’applique pas non plus. Vous pouvez également déduire la totalité de vos versements de 2019, dans la limite de votre enveloppe de déduction ;

• si vous avez ouvert un PER individuel avant la fin de l’année 2019, les sommes versées sur ce support sont déductibles en totalité de vos revenus de 2019, dans la limite de votre enveloppe de déduction, quel que soit, le cas échéant, le montant des cotisations versées sur votre Perp (ou équivalent) en 2017 et en 2018.

Pas d'anti-optimisation sur les contrats Madelin

Le dispositif anti-optimisation ne concerne pas les sommes versées sur un contrat Madelin. Toutefois, attention, celles-ci ne viennent pas en déduction de votre revenu imposable mais de vos bénéfices professionnels. La déduction s’effectue sur la déclaration profession­nelle de résultats.

 

df
Nathalie Cheysson Kaplan
Publié le

Partager cet article :