Don à une association en 2018 : vous pouvez obtenir une réduction d’impôt

Les dons que vous avez réalisés l’année dernière ouvriront bien droit à une réduction d’impôt en 2019. Nos conseils, avec l’expertise de Richard Chalier, directeur technique et associé de Fidroit.
2mn de lecture
Un don de 1 000 euros vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 708 euros.
Un don de 1 000 euros vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 708 euros.

Un don effectué en faveur d’une association ou d’une fondation ne se « déduit » pas de votre revenu imposable, mais il vous permet d’obtenir une réduction d’impôt. C’est un premier point à souligner. L’instauration du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, dès janvier 2019, n’a rien changé à ce mécanisme : les dons réalisés en 2018 ouvriront bien droit à une réduction d’impôt en 2019.

Vous avez à ce titre dû recevoir un acompte en janvier 2019. Il est équivalent à 60 % du montant de la réduction d’impôt obtenue en 2017, sous réserve que vous ayez bien effectué un don en 2017, et le solde sera régularisé en septembre 2019. En 2019, dans votre déclaration de revenus 2018, vous inscrirez le montant du don effectué en 2018 dans la case 7UD « Dons à des organismes d’aide aux personnes en difficulté » ou 7UF « Dons aux autres organismes d’intérêt général ».

Une réduction d’impôt de 66 ou de 75 %

Si vous faites un don à un organisme classique, d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique, le montant de votre impôt sur le revenu est diminué de 66 % de votre don dans la limite de 20 % du revenu imposable. Par exemple, un don de 50 euros vous donne droit à une réduction d’impôt de 33 euros, un don de 100 euros à une réduction de 66 euros, etc.

Si vous donnez à une association qui vient en aide aux personnes en difficulté, votre réduction d’impôt est égale à 75 % de votre don dans la limite de 536 euros par année. La fraction au-delà de 536 euros vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Par exemple, un don de 1 000 euros aux Restos du cœur vous permet d’obtenir une réduction d’impôt de 708 euros (536 € × 75 % + 464 € × 66 %), ce qui porte votre dépense réelle à 292 euros seulement.

Lorsque le montant des dons excède la limite de 20 % du revenu imposable, son surplus n’est pas perdu : il peut en effet être reporté durant 5 ans. En revanche, si étant donné vos revenus vous n’êtes pas imposable, vous n’aurez droit à aucune réduction d’impôt.

Des dons auprès des organismes européens

Les organismes européens peuvent également recevoir des dons et vous faire bénéficier d’une réduction d’impôt. Leur liste est disponible sur Impots.gouv.fr.

df
Roselyne Poznanski
Publié le