Taxe foncière : vers une hausse à deux chiffres dans certaines villes en 2022

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Lemon_tm - iStock

L'inflation n'a pas qu'un impact sur le prix du chariot de courses ou du litre de carburant à la pompe : la hausse générale des prix pèsera également lourd sur le montant de la taxe foncière, due par les propriétaires à l'automne 2022. 

Pour rappel, le montant de cet impôt local est calculé d'après deux critères : la valeur locative cadastrale du bien - réévaluée chaque année - et le taux d'imposition appliqué par chaque collectivité locale. Depuis 2018, la révision de la valeur locative est calquée sur l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) de l'Insee. 

Une augmentation de 3,4 % de la base de calcul

Cette adossement de la valeur locative des biens sur l'inflation impacte grandement son niveau en 2022, alors que l'inflation atteint des niveaux historiques en France, suite à la crise du Covid et aux conséquences économiques de la guerre menée par la Russie en Ukraine. 

La base de calcul de la taxe foncière subira cette année une hausse notable de 3,4 %. Rappelons qu'en 2021, l'augmentation a atteint seulement 0,2 %. L'assiette taxable étant plus lourde, les taux d'imposition votés par les collectivités locales se ressentiront plus à la fin. Et, cerise sur le gâteau, « la majorité de ces taux sont eux aussi en hausse, c’est la double punition ! », réagit Frédéric Zumbiehl, juriste à l’Union nationale des propriétaires immobiliers (Unpi), interrogé par nos confrère du Particulier.

Consultez le guide pratique "J'achète un logement"
  • Une check-list pour ne rien oublier
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
  • J'y vais

    Des hausses à deux chiffres dans certaines villes

    La flambée de la taxe foncière en 2022 se confirme pour la fin de l'été, comme c'est également craint pour la taxe d'habitation payée par les détenteurs d'une résidence secondaire. Dans plusieurs grandes villes, l'augmentation de l'impôt foncier dépassera même les 10 %, comme à Marseille (+14 %), Nantes (+11,5 %), Tours (+15,4 %) ou encore Strasbourg (+12,6 %), toujours selon les informations du Particulier. D'autres hausses, non chiffrées, sont encore prévues à Annecy, Bayeux, Montreuil ou encore Amiens.

    Certaines collectivités ont néanmoins décidé de ne pas avoir recourt au levier de l'augmentation de la taxe foncière pour boucler les budgets, lourdement touchés, eux aussi, par les conséquences de l'inflation et la remontée des taux d'intérêts. C'est le cas notamment à Paris, au Havre, à Nice et  àToulon. 

    A lire aussi