Taxe d’habitation 2021 : devrez-vous la (re)payer cette année ?

5 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© supawat bursuk

Cet automne, tous les contribuables vont bénéficier de la réforme de la taxe d’habitation sur les résidences principales entamée en 2018. Alors que l’impôt local a été totalement supprimé pour 80 % des ménages en 2020, les 20 % restants vont avoir droit cette année à une exonération partielle de 30 %, puis de 65 % en 2022 avant d’en être à leur tour totalement exonérés à compter de 2023. A cette date, la taxe d’habitation ne concernera plus que les résidences secondaires. Mais comment savoir si vous en êtes encore redevable cette année ?

Qui paie la taxe d’habitation ?

Rappelons tout d’abord que la taxe d’habitation est due chaque année par tout occupant d’un logement meublé au 1er janvier, qu’il soit propriétaire, locataire ou simple occupant à titre gratuit. Ainsi, même si vous déménagez en cours d’année, vous devez vous en acquitter. Elle est établie pour l’année entière en fonction de votre situation personnelle et des caractéristiques du logement (surface, niveau de confort, etc.).

Astuces

Attention ! Si vos revenus ont augmenté par rapport à l'année précédente, il se pourrait que ceux-ci entraînent de nouveau votre éligibilité au paiement de la taxe d'habitation en 2021. 

Qui a droit à une exonération totale en 2021 ?

Cette année, vous n’aurez pas de taxe d’habitation sur votre résidence principale à payer si votre revenu fiscal de référence de 2020 (inscrit sur votre avis d’imposition 2021) est inférieur à 27 761 € pour la première part de quotient familial. Ce montant est majoré de 8 225 € pour les deux demi-parts suivantes, et de 6 169 € pour chaque demi-part supplémentaire.

Par exemple, si vous êtes marié avec deux enfants à charge, vous serez totalement exonéré si votre RFR de 2020 ne dépasse pas 56 549 € (quotient familial de trois parts).

A noter

Les personnes hébergées dans les établissements pour personnes âgées, qui conservent la jouissance de leur habitation principale, peuvent également bénéficier de cette exonération.

Qui a droit à une exonération partielle en 2021 ?

Si votre revenu fiscal de référence est compris entre 27 761 € et 28 789 € pour la première part de quotient familial, majoré de 8 739 € pour les deux demi-parts suivantes et de 6 169 € par demi-part supplémentaire, vous bénéficiez d’une exonération dégressive allant de 31 à 99 %.

Mais si votre RFR de 2020 dépasse les plafonds majorés, vous aura seulement droit à un dégrèvement de 30 %.

A noter 

Si vous êtes redevable de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), vous ne pouvez pas bénéficier de l’exonération totale ou partielle dégressive, même si vous remplissez les conditions de revenus. Vous n’aurez droit qu’à l’exonération de 30 %.

Plafond de revenus pour bénéficier du dégrèvement de la taxe d’habitation en 2021

Nombre de part(s)

Revenu fiscal de référence à ne pas dépasser pour bénéficier de l'exonération de 100 %

 

Revenu fiscal de référence à ne pas dépasser pour bénéficier de l'exonération dégressive

 

Revenu fiscal de référence minimal pour bénéficier de l’exonération de 30 %

1

27 761 €

27 761 € < RFR ≤ 28 789 €

27 790 €

1,5

35 986 €

35 986 € < RFR ≤ 37 528 €

37 529 €

2

44 211 €

44 211 € < RFR ≤ 46 267 €

46 268 €

2,5

50 380 €

50 380 € < RFR ≤ 52 436 €

52 437 €

3

56 549 €

56 549 € < RFR ≤ 58 605 €

58 606 €

3,5

62 718 €

62 718 € < RFR ≤ 64 774 €

64 775 €

4

68 887 €

68 887 € < RFR ≤ 70 943 €

70 944 €

Pour savoir à quelle réduction vous aurez droit, un simulateur est disponible sur le site des impôts. Il suffit d’indiquer le montant de votre dernier RFR et votre nombre de parts de quotient familial.

La redevance télé reste-t-elle due ?

Oui, la suppression progressive de la taxe d’habitation sur les résidences principales ne met pas fin au paiement de la contribution à l’audiovisuel public. Même si vous êtes totalement exonéré de taxe d’habitation, vous devrez toujours régler la redevance télé si vous possédez un téléviseur. Elle s’élève à 138 € en métropole et 88 € dans les départements d’outre-mer.

Qu’en est-il de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires et les logements vacants ?

La réforme de la taxe d’habitation ne concerne pas les résidences secondaires et les logements vacants. Si vous êtes propriétaire d’une résidence secondaire, vous devez continuer à la payer en intégralité. Il en est de même si vous êtes propriétaire d’un logement vacant situé dans une commune soumise à la taxe sur les logements vacants ou à la taxe d’habitation sur les logements vacants (THLV).

Quand l’avis de taxe d’habitation est-il envoyé ?

Les avis seront mis en ligne dans les espaces particuliers des contribuables sur le site des impôts le 1er octobre pour les foyers qui ne sont pas mensualisés et le 20 octobre pour ceux qui le sont. Si vous avez opté pour l’avis en ligne, vous recevrez un mail vous informant de sa mise à disposition. Si vous avez choisi l’avis papier, vous le recevrez courant octobre.

Quelle est la date limite de paiement de la taxe d’habitation ?

► Pour la plupart des résidences principales et certaines résidences secondaires :

La date limite de paiement de la taxe d’habitation sur les résidences principales est fixée au 15 novembre si vous réglez par TIP, chèque, virement ou espèces dans la limite de 300 € et au 20 novembre à minuit si vous payez en ligne. Le prélèvement sera effectué sur votre compte bancaire à partir du 25 novembre.

► Pour la plupart des résidences secondaires et certaines principales :

La date limite de paiement de la taxe d’habitation est fixée au 15 décembre si vous réglez par TIP, chèque, virement ou espèces dans la limite de 300 € et au 20 décembre minuit si vous payez en ligne.

A lire aussi