Impôts sur le revenu

C’est la deuxième ressource budgétaire de l’État : l’impôt sur le revenu, acquitté par les personnes ayant leur foyer fiscal en France (ou touchant des revenus de source française). Et l’une des critiques le plus fréquemment formulées à son encontre est sa complexité. Déclarer ses revenus au plus juste sans oublier ses abattements, crédits d’impôt ou exonération favorables au contribuable, passer, par exemple, aux frais réels ou intégrer les indemnités journalières de maladie ? Puis vient le temps du règlement, avec aujourd’hui le prélèvement à la source, l’application du taux personnel ou du taux neutre, et de la régularisation avec parfois le moment des difficultés de paiement et des demandes à l’administration fiscale lors d’une régularisation. Sur tous ces points, nos experts répondent aux questions précises que les contribuables peuvent se poser… assez légitimement.

    • Mariage et Pacs : l'avantage fiscal supprimé

      Mariage et Pacs : l'avantage fiscal supprimé

      L'avantage fiscal dont bénéficiaient les couples nouvellement mariés ou pacsé a été supprimé depuis le 1er janvier 2011.

    • ISF : titres, placements, objets de valeur

      ISF : titres, placements, objets de valeur

      Les contribuables assujettis à l'ISF doivent, outre leurs biens immobiliers, évaluer le montant de leurs actions, placements bancaires et autres objets de valeur avant d'établir une stratégie d'investissement.

    • ISF et bouclier fiscal : quelle stratégie ?

      ISF et bouclier fiscal : quelle stratégie ?

      Au centre d’une polémique récurrente, le bouclier fiscal, créé en 2006 et remanié en 2007, plafonne à 50 % de ses revenus le montant des principaux impôts d’un contribuable, notamment s’il est assujetti à l’ISF.

    • ISF : de nouveaux allègements

      ISF : de nouveaux allègements

      Qu’il se nomme impôt sur la fortune (version 1981) ou impôt "de solidarité" sur la fortune, l’ISF perdure. Mais les moyens de le réduire se multiplient.

    • Avantages fiscaux : un plafonnement élevé

      Avantages fiscaux : un plafonnement élevé

      Instituée par la loi de finances pour 2009, le plafonnement des avantages fiscaux, qui s'appliquera à compter de l'imposition des revenus de 2009, n’est, dans les faits, pas aussi sévère qu’il y paraît.

    • Déclaration de revenus : opter pour les frais réels

      Déclaration de revenus : opter pour les frais réels

      Les salariés ont le choix entre deux options : soit la déduction forfaitaire de 10 % des revenus annuels, soit le régime des frais réels. Une décision à prendre en début d’année.

    • Réductions d’impôts : à vous d’arbitrer

      Réductions d’impôts : à vous d’arbitrer

      Solde de l’impôt sur le revenu, CSG, taxe d’habitation, taxe foncière : le dernier trimestre de l’année est toujours plus douloureux que les autres du point de vue fiscal. C’est aussi le moment idéal pour remettre à plat sa stratégie.