Déclaration d’impôt : un exercice toujours d’actualité

On nous annonce sa disparition… Mais pas pour tout de suite. Pour l’instant, il faut toujours remplir une déclaration de revenus. On commence, bien sûr, par vérifier scrupuleusement ce qui a été pré-rempli, et on complète, notamment pour les réductions et crédits d’impôt. En principe, tout est simple. Mais cela peut vite virer au cauchemar, par exemple en cas de revenus exceptionnels perçus pendant l’année blanche (2018), si les montants susceptibles de défiscalisation ont varié, tout ça sur fond de prélèvement à la source. Pour que puissiez avoir la main sûre lors de votre déclaration, nous avons suivi pour vous l’ensemble des évolutions fiscales et nos experts ont fait le point sur tous les éléments que vous devez impérativement connaître avant de vous lancer.

    • Enfant majeur : faites le bon choix fiscal

      Enfant majeur : faites le bon choix fiscal

      Si vous assurez les besoins d’un enfant majeur, il est encore temps d’en tenir compte pour la déclaration de revenus 2010. Avec à la clé, une réduction notable de votre impôt.

    • Quelle imposition pour la résidence secondaire ?

      Quelle imposition pour la résidence secondaire ?

      Les impôts locaux d'une maison secondaire sont souvent plus élevés que ceux appliqués à une résidence principale.

    • Faire face à un contrôle fiscal

      Faire face à un contrôle fiscal

      Lorsqu'un agent des impôts découvre des anomalies sur un dossier fiscal, il le fait savoir au moyen d'une proposition de rectification. Cela ne signifie pas forcément que vous allez devoir payer.

    • Concubins : qui déclare les enfants ?

      Concubins : qui déclare les enfants ?

      Les parents non mariés, qu'ils vivent ensemble ou séparément, ont le choix d'inscrire leurs enfants à charge sur l'une ou l'autre des deux déclarations. Ce choix est fonction de leur intérêt.
      En cas de garde alternée, il est possible de se partager la majoration de quotient.

    • Le mode d’emploi du rescrit fiscal

      Le mode d’emploi du rescrit fiscal

      Un contribuable qui s’interroge sur la fiscalité applicable à sa situation peut demander à l’Administration d’émettre un avis en utilisant la procédure du rescrit.