Impôt 2022 : les questions sur vos enfants mineurs qui font des petits boulots

3 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Pet-sitter, un petit boulot pour les jeunes
© @Istock/LuckyBusiness

Enfant mineur et job d’été

Mon fils de 16 ans a travaillé cet été. Doit-il déposer une déclaration ?

Non. Mineur, il fait automatiquement partie de votre foyer fiscal. Peu importe qu’il ait travaillé ou non. Il n’a donc pas de déclaration à déposer. Mais vous devez en principe ajouter ses revenus aux vôtres.

Le travail salarié d'un enfant scolarisé

Mon aîné a travaillé pendant toutes les vacances scolaires. Que dois-je déclarer ?

Sans doute rien. Si votre fils est collégien, lycéen ou étudiant, le salaire qu’il a perçu est exonéré d’impôt sur le revenu à hauteur de trois fois le montant mensuel du Smic (4 664 € pour les revenus perçus en 2021).

Pour bénéficier de cette exonération, ne déclarez pas ce qu’il a gagné ou rayez la case si elle est pré-imprimée).

Si vous percevez la prime pour l’emploi, vérifiez si cette exonération est avantageuse pour vous.

Si votre fils a gagné plus que 4 664 €, ne déclarez que le surplus.

Le salaire d’apprentis

Les salaires versés aux jeunes apprentis sont exonérés d’impôt sur le revenu à hauteur d’un Smic annuel (18 655 € en 2021). Si votre enfant est apprenti et que ses revenus ne dépassent pas ce plafond, vous n’avez pas à les déclarer.

S’ils sont supérieurs, vous devez les déclarer et seul le surplus sera taxé.

Les sommes perçues ponctuellement par un enfant mineur

Ma fille de 9 ans a posé pour des photographies de mode parues dans le quotidien local. Comment dois-je déclarer ce qu’elle a gagné ?

Cette année, vous devez déclarer ce qu’elle a effectivement reçu, c’est-à-dire de 5 % à 10 % de la somme convenue, le reste étant versé sur un compte ouvert à son nom auprès de la Caisse des dépôts et consignations.

Quand votre fille atteindra 18 ans, elle récupérera la totalité du pécule resté bloqué jusqu’alors. Cette somme sera alors imposable, en salaires pour la part correspondant à sa rémunération, et au titre des revenus de valeurs mobilières sur les gains acquis pendant la période de blocage.

Elle pourra alors demander le système du quotient.

Le stage d'un enfant étudiant

Dois-je déclarer l’indemnité de stage perçue par ma fille ?

Non, si le montant des gratifications ne dépasse pas 18 655 € en 2021. Vous n’avez pas à déclarer l’indemnité de stage perçue par votre fille. Sous réserve cependant de remplir les trois conditions suivantes :

  • le stage doit être obligatoire ;
  • il doit faire partie du programme de son école ou de ses études ;
  • il ne doit pas dépasser trois mois.

Si l’une des conditions n’est pas remplie (stage facultatif, par exemple), l’indemnité est imposable exactement comme le salaire d’un job étudiant. C’est-à-dire qu’ils bénéficient d’une exonération jusqu’à hauteur de 4 664 € en 2021.

Le salaire d'un enfant étudiant

Ma fille, étudiante, a eu 26 ans en 2011 et occupe un emploi. Dois-je déclarer la totalité de ce qu’elle gagne ?

Non, car elle doit déposer sa propre déclaration de revenus. Bien que votre fille soit étudiante, vous ne pouvez plus la rattacher à votre foyer fiscal, car elle avait plus de 25 ans au 1er janvier 2021.

En revanche, du fait qu’elle n’avait pas 26 ans au 1er janvier 2021, elle peut encore prétendre à l’abattement de 4 664 € accordé aux salaires perçus par un étudiant.

A lire aussi