Impôts 2014 : les équipements des personnes âgées ou handicapées

L'installation, dans la résidence principale, d'équipements pour les personnes âgées ou handicapées donne droit à un crédit d'impôt.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture

Si vous avez fait installer des équipements pour personnes âgées dans votre résidence principale, vous pouvez bénéficier un crédit d’impôt égal à 25 % de leur coût, main-d’œuvre comprise.

Les équipements concernés par le crédit d'impôt

Il doit s’agir d’équipements non amovibles (« installés à perpétuelle demeure », dit le Code général des impôts). Aucune condition d’ancienneté du logement n’est exigée. Seules les caractéristiques des équipements sont prises en compte, mais leur liste est définie de manière limitative.

Sont notamment concernés les équipements suivants, lorsqu’ils sont attachés à « perpétuelle demeure ».

  • Sanitaires : éviers et lavabos à hauteur réglable, baignoires à porte, cabines de douche intégrales, bacs et portes de douche, sièges de douche muraux, WC pour personnes handicapées.
  • Sécurité et accessibilité : mains courantes, barres de maintien ou d’appui, poignées de rappel de portes, rampes, appareils élévateurs, système de commande, de signalisation ou d’alerte, dispositifs d’ouverture et de fermeture ou système de commande des installations électriques, d’eau, de gaz et de chauffage, mobilier à hauteur réglable…

Le montant des dépenses est retenu dans la limite de 5 000 € (10 000 € pour un couple), plus 400 € par personne à charge.

L’avantage fiscal s’applique sur les dépenses engagées durant une période de « cinq années glissantes » entre 2005 et 2014.

Pour évaluer vos droits en 2014, vous ne devez pas avoir « consommé » la totalité de l’avantage fiscal sur la période 2009-2013.

Exemple : si vous avez dépensé 3 000 € en 2010, le montant des dépenses effectuées en 2013 sera retenu dans la limite de 2 000 € (7 000 € si vous êtes en couple).

df
Nathalie Cheysson Kaplan
Publié le

Partager cet article :