Tout savoir sur le nouveau compteur électrique Linky

Tout savoir sur le nouveau compteur électrique Linky

Trois millions de nouveaux compteurs électriques seront installés entre 2014 et  2016 dans nos foyers. Ces boîtiers devraient permettre de réaliser des économies d’énergie. Tiendront-ils leurs promesses ?

Vert fluo ou vert anis, les nouveaux compteurs électriques, baptisés Linky, se veulent design, tranchant avec les vieux boîtiers bleus.

Ils devraient nous permettre de :

  • mesurer de manière précise notre consommation d’électricité ;
  • réaliser des économies d'énergie ;
  • sélectionner les appareils que l’on souhaite mettre en marche ou arrêter au cas par cas. Utile, en particulier pour le chauffage électrique ;
  • installer un système de pilotage des appareils électriques, branché via un dispositif filaire ou un port USB.

Quand les nouveaux compteurs Linky seront-ils installés ?

La pose démarrera fin 2014 / début 2015, selon le gestionnaire du réseau public de distribution (ERDF : Electricité Réseau Distribution de France).

ERDF table sur neuf boîtiers posés en moyenne par jour et par installateur, avec un objectif de 3 millions d’appareils installés fin 2016.

L’appel d’offres pour la généralisation de la mise en place sur toute la France sera lancé en 2016 afin d’d'équiper 35  millions de foyers à l’horizon 2020.

Comment consulter sa consommation ?

85 000 compteurs ont été posés dans le département de l’Indre-et-Loire à titre expérimental entre 2010 et 2011.

Passées les difficultés techniques d’installation dues au manque de formation des sous-traitants et les désagréments rencontrés par quelques personnes qui ont dû augmenter la puissance de leur compteur, les nouveaux compteurs fonctionnent bien.

Dans le département, 70 % des compteurs sont installés à l’extérieur des logements, ce qui ne permet pas de voir sa consommation instantanée. Nous demandons donc qu’un afficheur soit installé dans le logement et que la consultation des données soit gratuite. » revendique Jean-Luc Dupont, président du Syndicat intercommunal d’énergies de la Loire (Siel).

Peut-on refuser l’installation du compteur Linky ?

Non. Les contrats d'ERDF prévoient le changement et l'installation d'un nouveau compteur. Ils mentionnent que le gestionnaire de réseau « procéder au remplacement des appareils en fonction des évolutions technologiques ».

Le compteur n’est pas la propriété du client, il appartient aux collectivités territoriales qui délèguent l’exploitation du compteur à ERDF sur 95 % du territoire.

L'installation des nouveaux compteurs est-elle gratuite ?

Le coût total de l’opération étalé sur sept ans est estimé à environ 5 milliards d’euros, soit environ 140  € par compteur. Mais la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) table plutôt sur 240 €.

Le gouvernement et ERDF l’assurent : le coût de fabrication et d’installation des boîtiers Linky ne sera pas répercuté sur la facture des clients.

Aucune somme ne peut être exigée des particuliers chez qui un nouveau compteur est installé.

Le financement sera réalisé grâce aux économies effectuées par les opérateurs, notamment avec la suppression des déplacements des agents, car toutes les opérations (relevés du compteur, réglages) se feront à distance.

Le gestionnaire du réseau pourra ainsi vérifier le bon fonctionnement du compteur, augmenter sa puissance et même couper le courant (après deux courriers de rappel). De plus, certaines pertes financières que supporte ERDF, comme celles liées aux fraudes, devraient être réduites.

Faut-il craindre une augmentation de tarif ?

Selon l’association UFC-Que Choisir, le financement des compteurs Linky sera payé indirectement par tous les utilisateurs via le « tarif d’utilisation du réseau public de l’électricité » que l’on retrouve sur la facture sous la mention « tarif d’acheminement ».

L’association craint une augmentation de ce tarif comme le prévoit l’article 5 du décret 2010-1022 du 31 août 2010.

Le gouvernement a rappelé qu'il serait "attentif à ce que le projet soit accompagné d’une garantie apportée au consommateur pour que ce projet n’ait pas d’impact sur le niveau des tarifs de l’électricité » (question écrite n° 33254, Journal officiel du 1er octobre 2013).

Suivre gratuitement sa consommation

Le compteur indiquera gratuitement :

  • l’énergie totale consommée ;
  • la puissance instantanée ;
  • la puissance maximale utilisée ;
  • la période tarifaire en cours.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) se veut rassurante :

Le compteur permet de donner aux clients une information précise et fréquente sur leur consommation d’énergie […], les données seront consultables gratuitement sur un site internet dédié.

Reste à savoir si ces services pourraient devenir payants, comme le redoutent les associations de consommateurs.

Boîtiers Linky et respect de la vie privée

En janvier 2013, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) s’est inquiétée d’une nouvelle fonction offerte par le compteur, la « courbe de charge », qui consiste en un relevé à intervalle régulier de la consommation électrique de l’abonné.

Un relevé toutes les 10 minutes permet donc d’identifier les habitudes de vie d’une personne : heure de lever ou de coucher, périodes d’absence…

La Cnil a donc recommandé que la courbe de charge soit collectée uniquement pour le maintien du réseau ou en cas de demande expresse du particulier.

Et aussi sur Dossier familial