Rénovez vos installations électriques

Rénovez vos installations électriques

Devant le trop grand nombre de sinistres liés à des installations électriques vétustes, un diagnostic, éventuellement suivi d'une mise à niveau, est vivement conseillé.

Utiliser l'électricité est devenu si banal que nous en avons oublié combien cela peut être dangereux. Les installations anciennes ou défectueuses, les appareils mal isolés, l'absence de mise à la terre ou l'utilisation d'appareils électriques dans les salles de bains sont les principaux responsables pointés par la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC).

Celle-ci dénonce aussi la vétusté des radiateurs électriques, le "bricolage" des tableaux de fusibles, ou encore l'absence de protection des fils qui courent le long des murs…

Contrôles de sécurité

Pour prévenir les accidents, il possible de demander à un professionnel un diagnostic des installations électriques. Ainsi, Promotelec, association de certification créée en 1962 pour promouvoir la sécurité et la qualité des installations électriques dans le bâtiment, propose le Diagnostic confiance sécurité (DCS). Destiné au propriétaire comme au locataire, ce diagnostic porte sur 53 points de contrôle du logement.

A l'issue de la visite, un compte-rendu est établi avec la liste des anomalies constatées. Ce diagnostic est facturé 122 € pour un appartement de deux pièces et 155 € pour une maison individuelle.

Ce diagnostic peut servir de référence aux travaux à effectuer, si c'est nécessaire. Quatre postes fondamentaux de sécurité doivent particulièrement retenir l'attention.

Un disjoncteur de branchement bien placé et accessible

L'installation électrique doit comporter un appareil général de commande et de protection, appelé disjoncteur, permettant d'interrompre le passage du courant en cas de problème. Il doit être situé dans un endroit accessible pour pouvoir être actionné manuellement.

Un interrupteur différentiel "haute sensibilité" associé à une bonne prise de terre

Dans un circuit, le courant est distribué aux appareils et revient à son point de départ. Si des fuites électriques se produisent (ce qui se passe si un matériel est défectueux), cet interrupteur remplit son

office de coupe-circuit et interrompt le passage du courant. La prise de terre, elle, a pour but d'orienter vers la terre les fuites de courant, rendant sans danger pour l'utilisateur un matériel qui connaît des problèmes électriques.

On obtient une bonne prise de terre en utilisant un conducteur (généralement un fil de cuivre vert/jaune), relié à un piquet d'environ 2 m de long fiché dans la terre. Il faut se méfier de toute autre installation (un raccordement à un tuyau de plomb par exemple). Le prix d'un interrupteur différentiel (qui peut être intégré au disjoncteur) dépend de sa sensibilité et de son calibre.

Des fusibles ou disjoncteurs de calibre adapté

Chaque circuit doit comporter un fusible ou disjoncteur adapté à la section des conducteurs et à la puissance de l'appareil à protéger. Si ce dernier rencontre un problème électrique, le passage du courant est interrompu.

Des éléments sous tension en bon état

Tous les appareillages, tels que les socles de prise de courant, les interrupteurs, les boîtes de connexion, anciens ou en mauvais état doivent être remplacés. Attention surtout aux fils dénudés, aux interrupteurs fêlés et aux prises mal encastrées (celles qui sont dans des huisseries métalliques doivent impérativement être déplacées).

Essentielle : la sécurité des salles de bains

Les salles de bains et salles de douches sont des locaux à risques importants, surtout lorsque des installations électriques comme des machines à laver y sont installées. Dans ce cas, elles devront se situer le plus loin possible de la baignoire ou de la douche, et en tout cas pas à moins de 60 cm.

Pour assurer la protection des personnes, d'autant plus vulnérables qu'elles sont pieds nus et le plus souvent mouillées, tous les éléments sanitaires métalliques conducteurs de courant électrique (canalisations d'eau chaude, d'eau froide ou de vidange, machines à laver, conduits pour les robinets, huisseries métalliques…) devront être reliés par un fil conducteur (le fameux vert/jaune) connecté à la terre. Par ailleurs, les socles de prises de courant, s'il y en a, doivent impérativement comporter un contact terre.

Qui contacter ?

  • Promotelec

Tour Chantecoq

5 rue de Chantecoq 92808 Puteaux

Tel : 01 41 97 42 22

www.promotelec.com

  • Capeb - Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment

Ce site donne les coordonnés des représentants régionaux de la confédération.

www.capeb.fr

  • Commission de la sécurité des consommateurs

Cité Martignac 111 rue de Grenelle, 75353 Paris 07 SP

Tel : 01 43 19 56 54

Fax : 01 43 19 56 66

www.securiteconso.org