Rénovation d'un logement à l'initiative du bailleur : le locataire doit-il déménager ses meubles lui-même ?

Je voudrais savoir suite à une réhabilitation d’appartement, chez un bailleur, si je doit moi-même bouger tous mes meubles, de mon appartement que l'on me demande d'établir, suite à faire passer dans tout mon appartement (pièces  x 3 chambres et salle à manger des banquettes électrique et prise de courant, superficie 70 m² environs). Gros problème de place, ayant plus de 34 années de location et beaucoup de meubles. De plus, toutes les personnes qui ont subi ces modification se plaignent de gros chantier de travail et beaucoup de sellette voir problème de poussière énorme non nettoyage en fin de chantier. Sans oublier que ma femme et moi-même sommes suivis pour traitement cardiaque. Nous avons plus de 65 ans. Et la societé ne touche pas aux meuble ? Pouvez-vous me dire quels sont mes droits dans cette situation car il nous est impossible de manipuler ces meubles ?

Réponse de l'expert

Le locataire doit laisser exécuter dans les lieux loués les travaux d'amélioration des parties communes ou des parties privatives de l'immeuble, les travaux nécessaires au maintien en état et à l'entretien normal des locaux loués, ainsi que les travaux d'amélioration de la performance énergétique à réaliser dans ces locaux (article 7,e de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989).
 
Les dispositions des deuxième et troisième alinéas de l'article 1724 du code civil sont applicables à ces travaux.
Or, l’article 1724 du code civil précise  que "si, durant le bail, la chose louée a besoin de réparations urgentes et qui ne puissent être différées jusqu'à sa fin, le preneur doit les souffrir, quelque incommodité qu'elles lui causent, et quoiqu'il soit privé, pendant qu'elles se font, d'une partie de la chose louée".
 
Il s'ensuit, notamment, que si les réparations durent plus de 40 jours, le prix du bail devra obligatoirement être diminué à proportion du temps et de la partie de la chose dont le locataire aura été privé.
 
Il en est de même de la faculté pour le locataire de faire résilier le bail si les réparations « sont de telle nature qu'elles rendent inhabitable ce qui est nécessaire au logement du preneur et de sa famille ».
 
Ainsi, le locataire doit laisser exécuter les travaux et doit se charger de déplacer les meubles afin de permettre aux ouvriers d’effectuer le travail. En revanche, si le logement est inhabitable, le locataire peut résilier le bail.