Protéger son logement contre le cambriolage

Protéger son logement contre le cambriolage

Pour protéger efficacement son habitation contre les effractions, il suffit souvent de renforcer certains points clés et de modifier nos comportements. Revue de détails.

Plus de 140 000 résidences principales et secondaires ont fait l’objet d’un cambriolage ou d’une tentative d’effraction entre 2012 et 2013, soit une hausse de 43 % par rapport à la période 2007-2008 (Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP)) !

Si aucun système de sécurité n’est infaillible à 100 %, quelques gestes simples permettent de limiter les risques d’intrusion.

Faites le tour de votre logement, afin de déceler les points faibles, conseille Emmanuelle Ferrer, responsable de la communication à l’Observatoire de la Sécurité.

Vous pouvez aussi effectuer un diagnostic sur le site de l'Observatoire de la Sécurité et, pour guider votre choix, faire appel à un professionnel qui vous conseillera sur les équipements adaptés à vos besoins.

Dans tous les cas, vous devrez viser les produits bénéficiant de la certification A2P, délivrée par le Centre national de prévention et de protection (CNPP), organisme reconnu par les compagnies d’assurances.

Attention, mieux vaut appeler son assureur avant de s’équiper pour connaître ses exigences concernant les niveaux de sécurisation, compte tenu de la configuration de la maison, ­précise Emmanuelle Ferrer.

Renforcez la porte d’entrée

Les ouvertures sont les principaux points vulnérables d’une habitation. 80 % des cambrioleurs s’introduisent dans une maison par la porte d’entrée et jusqu’à 100 % dans les appartements !

Mais la majorité d’entre eux renonce au bout de deux à quatre minutes d’essais infructueux. D’où l’intérêt de bien la sécuriser. Votre porte d’entrée offrira une bonne résistance si elle réunit plusieurs conditions.

L’encadrement doit être scellé dans la maçonnerie et l’ouvrant doit présenter une bonne épaisseur (minimum 40 mm). De plus en plus de fabricants proposent également des paumelles spéciales (pièces métalliques sur lesquelles viennent se fixer les gonds), tridimensionnelles, qui protègent la porte contre tout risque de forçage, de soulèvement, d’enfoncement ou de relèvement.

Vous pouvez aussi faire installer, côté intérieur, des plaques qui maintiennent la porte contre le châssis, ou, sur la face extérieure, des charnières qui éviteront les espaces entre le bâti et la porte.

Ou encore opter pour un bloc-porte blindé, système complet constitué d’une serrure de sécurité intégrée, d’un blindage résistant à l’effraction, d’un bâti en acier et de pannetons antidégondage.

Quelle serrure choisir ?

Les serrures multipoints, encastrées ou en applique. Équipées de trois à dix points de fermeture répartis sur toute la hauteur de la porte, ces serrures sont très efficaces contre les effractions au pied-de-biche.

Une serrure trois points, avec des pênes latéraux et d’autres en haut et en bas de la porte, présente un bon niveau de sécurité, indique Emmanuelle Ferrer. Lorsque l’on tourne la clé dans le mécanisme, tous les pênes s’encastrent en même temps dans les gâches. Ce qui permet de bien plaquer l’ensemble de la porte, contrairement aux systèmes qui combinent une simple serrure avec un ou deux verrous, et dont les interstices entre la porte et le châssis offrent autant de prises aux cambrioleurs. 

Autre élément clé de la porte, le cylindre de la serrure. " Le nombre de goupilles dans le cylindre peut aller de 5 à 36, ce qui permet d’augmenter de façon exponentielle le nombre de combinaisons possibles ", poursuit-elle. Le cylindre peut être équipé de clés protégées : le propriétaire ne peut en obtenir une copie que chez le fabricant et en lui présentant la carte de propriété qui lui a été remise lors de l’achat.

Vous pouvez aussi ajouter à votre porte un entrebâilleur, qui permet de l’entrouvrir en toute sécurité. Certains modèles sont intégrés à la serrure.

Protégez vos fenêtres

Autres zones sensibles, les fenêtres. Vous pouvez opter pour des vitres anti­effraction, composées d’un ou plusieurs vitrages assemblés à l’aide d’un ou plusieurs films en plastique. Elles sont classées selon leur degré de résistance aux tentatives d’effraction réalisées à l’aide d’une hache ou d’une masse pour pratiquer une ouverture de 40 cm sur 40 cm (appelée « passage d’homme »).

La protection P6 B correspond ainsi à un vitrage résistant à 30 coups de hache ou de masse. N’oubliez pas de munir vos fenêtres dépourvues de volets de grilles de protection, vos portes-fenêtres de serrures de sécurité et vos volets de barres de sécurité.

Optez pour un système d’alarme

L’alarme complète le dispositif. Les petites alarmes autonomes détectent des mouvements ou permettent de surveiller les entrées. Un système évolutif comprend des détecteurs de mouvements, une centrale qui reçoit les informations et déclenche les avertisseurs, et un transmetteur qui envoie une alerte sur votre téléphone. Il peut être relié à un service de télé­surveillance qui vous préviendra et dépêchera, le cas échéant, un agent de sécurité sur les lieux.

Les compagnies d’assurances et les banques proposent des systèmes de télésurveillance, englobant la mise à disposition du matériel, sa maintenance, la liaison 24 heures sur 24 avec le centre de veille et l’intervention d’agents de sécurité.

En vous abonnant à leurs services, vous bénéficiez d’avantages sur votre contrat multirisque habitation, tels que réduction tarifaire et suppression de franchise en cas de vol si le système est activé.

Des équipements de protection efficaces et homogènes

Florence Morice, ingénieur certification au Centre national de prévention et de protection (CNPP) estime que l’efficacité des équipements de protection passe par l’homogénéité : " Notre laboratoire teste tous les produits de protection mécanique, pour vérifier leur capacité à résister aux tentatives d’intrusion.

Les serrures certifiées A2P (Assurance prévention protection) répondent à des niveaux croissants de sécurité (1 à 3 étoiles), selon l’outillage utilisé et le temps de résistance (5, 10 ou 15 min).

Les blocs-portes certifiés A2P sont classés en quatre niveaux de sécurité et les systèmes de détection-intrusion, centrales d’alarme ou détecteurs infra­rouge, certifiés NF & A2P, en trois catégories, symbolisées par des boucliers.

Mais, plus que le niveau de sécurité individuel, c’est l’homogénéité des équipements qui importe : une serrure A2P 3 étoiles ne sera pas efficace sur une porte de faible résistance montée sur une cloison fragile. "

Calculez votre budget protection

Fenêtres :

  • Barre de sécurité pour les volets : de 5 à 15 €.
  • Vitrage antieffraction : de 200 à 400 € le m2.
  • Grille de protection : de 30 à 50 €.

Intérieur :

  • Système de télésurveillance : de 25 à 37 € (abonnement mensuel à une offre de base).
  • Coffre-fort A2P classe E à fixer (10 litres) : de 600 à 1 000 €.

Porte :

  • Bloc-porte blindé équipé d’une serrure multipoint : de 2 000 à 4 000 €.
  • Serrure de sécurité trois points A2P : de 300 à 700 €.
  • Cylindre de serrure avec clés protégées : de 130 à 200 €.

Façade côté jardin :

  • Lampadaire avec détecteur de mouvement : de 25 à 60 €.

5 précautions pour protéger votre logement

  • Limitez la hauteur des haies et des clôtures pour que votre maison soit visible du voisinage et protégez les accès à l’abri des regards.
  • Ne laissez pas traîner dans votre jardin des outils ou une échelle susceptibles d’être utilisés pour s’introduire chez vous.
  • En cas d’absence prolongée, demandez à un voisin de venir vider régulièrement la boîte aux lettres, installez un éclairage automatique qui se déclenche en cas de présence. Vous pouvez aussi demander à un proche d'ouvrir les volets.
  • Placez vos équipements électroniques (chaîne hi-fi, télé, ordinateur…) de façon à ce qu’ils ne soient pas visibles de l’extérieur.
  • Renvoyez votre ligne téléphonique fixe vers un autre numéro auquel une personne pourra répondre (numéro de mobile, par exemple).
  • N'inscrivez pas d'adresse sur votre trousseau de clefs et ne le laissez pas dans la boîte aux lettres.
  • Investissez dans un coffre-fort certifié A2P pour vos biens de valeur (à partir de 600 €). Ils sont classés en 7 catégories selon leur niveau de sécurité (épaisseur des parois…) et la valeur des objets (de 8 000 à 300 000 €).
  • Profitez du dispositif "Tranquillité vacances en signalant votre absence à la brigade de gendarmerie la plus proche de votre domicile, en imprimant le formulaire "Tranquillité vacances" (complété par vos nom, adresse, période d'absence, type et caractéristique du domicile et personne à contacter en cas d'anomalie). La police ou la gendarmerie pourra ainsi surveiller votre domicile au cours de leurs patrouilles quotidiennes.