Déménager avec l'aide de ses amis

Déménager avec l'aide de ses amis

Avec de petits volumes et sur de courtes distances, déménager entre amis reste la solution la moins onéreuse. Mais pour que ce moment reste convivial, mieux vaut éviter d’improviser…

Sur plus de deux millions de Français qui changent de résidence chaque année, près des trois quarts se dispensent de déménageurs professionnels pour des raisons financières. Avec un zeste de débrouillardise, l’opération peut se résumer au coût de la location du véhicule utilitaire et à la fourniture de quelques cartons. Cependant, même si l’événement est prévu de longue date, une organisation minutieuse s’impose pour que votre « petit déménagement entre amis » ne tourne pas au cauchemar.

J – 3 mois avant le déménagement : évaluez le volume et réservez le camion

Choisissez la date du déménagement, en gardant à l’esprit que la location du véhicule sera moins coûteuse un jour de semaine. Avant de réserver, vous devez évaluer le volume de vos meubles, objets et effets personnels. Plusieurs sites peuvent vous aider dans ce calcul, à effectuer pièce par pièce. Mais les résultats vont du simple au double… Faites alors une moyenne du cubage.

Il existe aussi des sites (comme www.abc-demenagement.com) qui comptabilisent tous les cartons (une quarantaine pour 70 m3, par exemple) et le contenu de la cave, si besoin. Les titulaires d’un permis B peuvent louer un utilitaire de 20 m3 au maximum. Les prix varient de 70 à 100 € pour une journée en semaine (de 100 à 210 € le week-end). Calculez le nombre d’allers-retours nécessaires pour définir le nombre d’heures de location, d’autant qu’un déménagement prend toujours plus de temps que prévu.

« Au dernier moment, il reste toujours des tas de petites choses que l’on a oubliées, comme démonter les tringles à rideaux, vidanger la machine à laver… », témoigne Augustin, 25 ans, qui a déménagé plusieurs fois avec ses amis. Vous pouvez aussi demander autour de vous si on peut vous prêter un tel véhicule, ou tenter votre chance auprès de votre employeur s’il en possède un (mais attention aux assurances !). Votre comité d’entreprise vous permettra peut-être de bénéficier d’une réduction sur la location. Autre solution, s’adresser à l’une des agences
du réseau www.demenagerseul.com qui fournit en un seul lieu le fourgon, les cartons et les accessoires (de 300 à 500 € environ pour un logement de 40 à 70 m2, par exemple).

Le budget d’Augustin

Location du fourgon 145 €
Gasoil pour le fourgon 30 €
Location du diable 10 €
30 cartons récupérés 0 €
Ruban adhésif 10 €
Marqueurs 5 €
Emballage (journaux, publicités…) 0 €
TOTAL 200 €
+ Boissons, sandwichs et dîner pour six personnes : 60 €

J-2 mois avant le déménagement : commencez les cartons

 

Préparer ses cartons le plus tôt possible permet de trier et, surtout, de jeter tout ce qui est inutile. Le prix des cartons est variable : Castorama propose un lot de vingt cartons de 60 x 30 x 30 cm à 26,80 €, soit 1,34 € l’unité, ou un lot de vingt cartons de 30 x 30 x 30 cm à 19,20 €, soit 0,96 € l’unité. Sur le site www.ecocarton.fr, vous trouverez des kits (cartons, papier bulle, adhésif…) à partir de 26,10 € (+ 8 € de frais d’envoi). Vous pouvez aussi vous procurer des cartons gratuitement.

« Plusieurs soirs d’affilée, j’ai récupéré des cartons laissés sur les trottoirs par les magasins d’informatique », explique Augustin. Veillez à sélectionner des cartons au format approprié et en bon état, de façon à ne pas compliquer le chargement le jour du déménagement. Commencez à remplir vos cartons en procédant pièce par pièce, et en débutant par les objets non usuels (décorations, archives, livres, vêtements hors saison…). Emballez avec soin les objets les plus fragiles et, surtout, étiquetez les cartons. Émilie propose une astuce un peu contraignante mais efficace : « J’ai donné un numéro à chaque carton et j’ai noté son contenu dans un cahier. » Mais attention à ne pas les surcharger, ils seraient intransportables !

Enfin, achetez plusieurs rouleaux d’adhésifs, des cutters, des marqueurs et des sangles… Et prévoyez la location d’un diable à trois roues - pratique pour monter sur les trottoirs -, indispensable pour le gros électroménager.

J - 2 semaines avant le déménagement : effectuez les dernières vérifications

Vous devez établir une liste complète des démarches administratives : poste, banque, employeur, écoles, propriétaire, opérateurs de téléphonie, fournisseur d’eau, d’électricité et de gaz… afin de communiquer votre changement d’adresse, et si besoin souscrire de nouveaux abonnements. Vérifiez, le cas échéant, que vos proches pourront bien garder vos enfants et que vos amis seront toujours disponibles le jour J !

Étudiez l’itinéraire à suivre, les possibilités de stationnement (emplacement, autorisation…) et les accès (escalier étroit, étage élevé sans ascenseur…). Emballez à part vos objets de valeur (argent, bijoux…) et vos documents importants (papiers d’identité, papiers administratifs…) pour les transporter personnellement dès que vous disposerez des clés du nouveau logement. « Les deux dernières semaines, nous avons décroché tout ce qui était au mur (tableaux, rideaux…), démonté les meubles et gardé le minimum : des couverts, une trousse de toilette, une valise de vêtements », ajoute Augustin. Enfin, la veille du déménagement, bloquez les mécanismes des appareils électroménagers comme le lave-linge.

Déménagement : le jour J chargez avec méthode

C’est le grand jour : vous disposez du fourgon, vos cartons sont terminés, vos amis sont là, il ne reste plus qu’à charger. Attention, il existe quelques règles à respecter. Prévoyez une zone de dégagement à l’arrière du véhicule et postez un surveillant. Les meubles et les appareils électroménagers doivent être sanglés et placés au fond du fourgon.

Entassez ensuite les cartons les plus lourds au sol et mettez ce qui est fragile au-dessus. Gardez à portée de main une trousse à outils, un kit de nettoyage, une pharmacie d’appoint, et de quoi boire et manger. C’est parti ! Une fois sur place, soyez prudent : ce qui a pu bouger durant le transport pourrait bien dégringoler à l’ouverture des portes. Il ne reste plus qu’à vider le fourgon, en plaçant les meubles dans leurs pièces de destination, et, idéalement, en les remontant au fur et à mesure pour pouvoir les remplir. Dans un premier temps, déballez les cartons qui contiennent l’utile et le fragile. Il ne vous reste plus qu’à remercier vos amis avec un solide repas !

Enfin, vérifiez auprès de votre assureur que vous êtes bien couvert, car des accidents peuvent survenir. Et i vous empruntez un fourgon, vérifiez le contrat d’assurance (second conducteur, dommages tous accidents ou au tiers…).