Choisir sa Multirisque habitation...

Choisir sa Multirisque habitation...

La plupart des contrats multirisques habitation prévoient, au titre de la garantie vol, des clauses imposant un minimum de mesures de protection.

Lors de la souscription, le degré d'exigence des assureurs est variable suivant le type d'habitation, le niveau de garantie, ou la zone géographique dans laquelle se situe l'habitation.

Attention !

L'inobservation des mesures de prévention peut entraîner la suppression des indemnités qui auraient dû vous être versées. Certains assureurs limitent la sanction à une baisse des indemnités de 30 à 50 %.

Portes

Le minimum requis, en toute logique, c'est l'équipement des ouvertures donnant sur l'extérieur d'un système de fermeture à clé, qui peut être de plusieurs niveaux. La plupart du temps, le système visé est une serrure de sûreté, fixée sur une porte pleine.

Dans les zones à risque (zones urbaines essentiellement) vous pouvez être contraint de poser deux systèmes de fermeture à clé ou un système multipoint, c'est-à-dire composé de plusieurs points d'ancrage, ou encore de faire blinder votre porte, d'installer des cornières antipinces, un système de télésurveillance…

De telles exigences peuvent être imposées par les assureurs à la suite d'un premier vol.

Fenêtres

Les fenêtres situées à moins de 2,50 m ou 3 m du sol, selon les contrats, nécessitent également une protection particulière : volets, persiennes ou barreaux métalliques espacés de 12 cm au plus, ou fenêtres en verre anti-effraction d'une épaisseur minimale(ex. 12 mm)…

L'obligation de doter ses fenêtres de volets se double généralement… de celle de les fermer au-delà d'un certain nombre d'heures d'absence (ex. 24 heures).

D'autres mesures de prévention sont généralement inscrites dans les contrats, exemple : remiser vos bijoux dans un coffre en cas d'absence prolongée.

Existe-t-il une clause d'inoccupation ?

Généralement, l'assurance vol ne joue plus en cas d'absences prolongées ou répétées de 60 à 90 jours dans l'année.

Cette durée ne comprend pas les départs en week-end.

Pour les objets de valeur, cette durée est plus courte (ex : 10 jours).

Si vous vous absentez plus longtemps que ne le prévoit votre contrat, vous avez intérêt à en avertir votre assureur, qui est en droit alors de vous proposer une modification du contrat.