9 conseils pour baisser votre facture de chauffage

9 conseils pour baisser votre facture de chauffage

Utilisé comme énergie pour la cuisine et le chauffage, le gaz pèse environ 1 100 euros par an dans les charges d’un foyer moyen. Sur cette somme, le chauffage seul absorbe les deux tiers de la facture. Des solutions simples existent pour la réduire.

1- Fioul : acheter groupé

Considéré comme l’une des énergies les moins économiques, le fioul ne risque pas de gagner des parts de marché dans les années à venir au regard de l’augmentation des cours du pétrole.

Il est pourtant possible d’alléger sa facture en surveillant attentivement ces cours (généralement moins élevés entre mars et juin).

Mieux, l’achat groupé, entre voisins ou via le site www.plus-on-est-moins-on-paie.fr, permet d’économiser de 10 à 15 %.

371 € d’économie par an pour une consommation de 4 000 litres

Notre calcul est établi sur la base d’un prix au kWh moyen de 0,056 euro.

2- Installer thermostat et horloge

L’installation d’un thermostat d’ambiance avec une horloge de programmation (heure de présence/heure d’absence) entraîne jusqu’à 25 % de réduction de la consommation.

C’est également l’assurance d’un plus grand confort grâce à la régulation constante de la température intérieure du foyer.

Baisser la température les jours d'absence

La plupart d’entre eux permettent également aujourd’hui de régler la température en fonction des jours de la semaine. On chauffera par exemple plus en journée le samedi et le dimanche et moins du lundi au vendredi lorsque l’on est au travail.

3- Limiter les pertes de chaleur

Les pertes de chaleur sont nombreuses dans une maison. Les réduire peut nécessiter un investissement important (isolant sous toiture, double vitrage, etc).

Mais certaines sources peuvent aussi se supprimer facilement.

Des gestes simples

Placer un boudin en bas de la porte d’entrée par exemple, fermer la porte de la cuisine si elle possède une aération extérieure ou encore bien replacer la plaque ou fermer la trappe d’une cheminée inutilisée sont des gestes simples et efficaces.

Enfin, la nuit tombée, fermer volets et rideaux peut générer une économie de près de 4 %.

30 € d’économie

4- Purger ses radiateurs

Si le haut du radiateur est plus chaud que le bas, tout fonctionne normalement.

À l’inverse, c’est qu’il y a vraisemblablement de l’air dans le circuit – souvent cela s’entend – et le purger devient nécessaire. Pour anticiper le problème, il est recommandé de réaliser ce petit entretien au moins une fois par an.

179 € d'économie

6- Bien régler son chauffe-eau

Les chaudières à gaz pourvoient souvent au chauffage de l’eau domestique (cuisine, salle de bains). Pour un usage habituel, il est inutile de faire chauffer son eau au-delà de 60°C.

Pour 10°C supplémentaires demandés, c’est 15 % de gaz utilisé en plus. Et en été, on peut même descendre encore.

58 € d’économie réalisée pour une eau chauffée sur un an à 60°C plutôt qu’à 70°C

7- Tout doux avec les convecteurs

Inutile de pousser à fond ses convecteurs électriques. Ils ne chaufferont pas plus vite. C’est même pire, ils ne s’arrêteront pas une fois la pièce à la bonne température et le logement sera trop chauffé, avec la sensation d’inconfort qui va avec.

De surcroît, ce type d’appareil réagit en règle générale très vite à la demande de chauffage et la température désirée est très vite atteinte.

7 %, c’est l’économie réalisée sur la facture en diminuant de 1°C la température de son chauffage, en passant de 20°C à 19°C par exemple. Source : Ademe.

8- Entretenir sa chaudière

Tout d’abord, c’est obligatoire pour la sécurité de tous et la sienne en particulier.

Ensuite, négliger ce petit entretien effectué par un chauffagiste (une centaine d’euros par an environ) entraîne une usure plus rapide de son appareil et 8 % à 12 % d’énergie consommée en plus, soit une centaine d’euros chaque année.

Ce n’est donc pas à l’année que l’on réalise de véritables économies mais plutôt, à terme, sur l’amortissement de sa chaudière.

100 € d’économie

9- Installer des robinets thermostatiques

Ceux qui se chauffent au gaz peuvent compléter l’action générale du thermostat d’ambiance en installant des robinets thermostatiques sur les radiateurs des pièces où l’on souhaite une température spécifique.

Les radiateurs électriques récents sont également programmables individuellement. S’ils sont à accumulation de chaleur, l’adoption du tarif heures pleines/heures creuses permettra de faire baisser la facture en les faisant fonctionner de 23 heures à 7 heures.

Bilan

Votre économie annuelle : 738 €

Et aussi sur Dossier familial