Votre loyer pourrait augmenter de 1,57 %

Votre loyer pourrait augmenter de 1,57 %
L’indice de référence des loyers a progressé de 1,57 % au 3e trimestre 2018. - © PRImageFactory

Au troisième trimestre 2018, l’indice de référence, qui sert de base aux revalorisations des loyers des logements du parc privé, s’établit à 128,45. Sur un an, il a progressé de 1,57 %.

A chaque trimestre, l’Insee publie la nouvelle valeur de l’indice de référence des loyers. L’IRL se calcule à partir de la moyenne, sur les douze derniers mois, de l’évolution de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. Au troisième trimestre 2018, il s’élève à 128,45. Sur un an, il progresse de 1,57 %, après avoir augmenté de 1,25 % au deuxième trimestre.

L’IRL détermine le niveau de la révision annuelle des loyers (hors charges) des logements loués vides ou meublés du parc privé, sauf ceux soumis à la loi de 1948. Vous êtes concerné si votre contrat de location comporte une clause de révision annuelle. La révision du loyer s’effectue chaque année à la date convenue dans le contrat ou, à défaut, à la date anniversaire du bail. Le contrat peut préciser le trimestre de référence.

Depuis la loi Alur du 24 mars 2014, le bailleur dispose d’un an pour avertir le locataire de la hausse du loyer. La révision prend effet au jour de sa demande et n’est pas rétroactive. Ainsi, si elle est effectuée en cours d’année, elle ne s’appliquera que pour le temps restant à courir.

> A LIRE : CAF, FSL, Action Logement : quelles sont les aides pour les locataires ?

Comment est calculée l’augmentation du loyer ?

Les baux dont la date anniversaire est comprise entre la mi-octobre et la mi-janvier peuvent être révisés. Pour calculer l’augmentation du montant du loyer, le propriétaire doit avoir pris connaissance des éléments suivants :

  • le montant actuel du loyer ;
  • l’IRL du troisième trimestre 2018 et celui du troisième trimestre 2017.

Ensuite, il suffit de faire le calcul suivant : (loyer en cours) x (nouvel IRL/ancien IRL).

Prenons par exemple un bail signé le 1er décembre 2017 moyennant un loyer mensuel de 650 € (incluant 50 € de charges). Le montant du loyer doit être calculé de la manière suivante : 600 (le loyer nu) x 128,45/126,46 = 609,44 €.

Attention, l’évolution de l’IRL constitue le plafond d’augmentation annuelle des loyers que les propriétaires peuvent appliquer.

A LIRE AUSSI :

- Immobilier : acheter pour louer vide ou meublé

- Se porter caution va devenir plus simple

- Bail mobilité : comment ce contrat de location va-t-il fonctionner ?