Airbnb : locataire, évitez les pièges !

Airbnb : locataire, évitez les pièges !
Si le logement ne correspond pas à son descriptif, le voyageur doit immédiatement joindre l’hôte sur la messagerie d’Airbnb. - © Javitouh

L’usage des plateformes comme Airbnb peut présenter des risques pour les voyageurs, lors de la réservation, à l’entrée dans les lieux, durant et après la location. Voici comment s’en prémunir.

Vous souhaitez louer un bien immobilier par l’intermédiaire de la plateforme Airbnb ? Voici les écueils à éviter, à chaque étape du processus de location.

LORS DE LA RÉSERVATION

Les fausses annonces

Un logement est proposé sur une page 
qui semble appartenir au site Airbnb et encourage à réserver son logement en envoyant un paiement par virement bancaire.

Que faire ?

« En premier lieu, faites une recherche sur Internet avec l’intitulé de
 l’annonce, et si vous
 la trouvez, avec le
 nom de l’hôte et la photo du logement
 pour s’assurer qu’elle
 n’apparaît pas à un
 autre lieu ou avec
 un autre compte
 utilisateur », conseille
 Florian Fonteneau.


Ne quittez jamais la 
plateforme Airbnb pour vos transactions et vérifiez à chaque étape l’état de votre réservation. 

« Pour les autres applications qui permettent le paiement par virement, il est possible de vérifier sur des sites tels que iban.com que le numéro d’IBAN indiqué sur le RIB correspond bien à la banque mentionnée, mais aussi d’appeler cette banque pour vérifier l’identité de l’hôte. »

Fuyez les paiements par mandat en espèces et par carte bancaire prépayée, moins soumis aux contrôles. Victime d’une malversation, portez plainte, mais là encore, celle-ci risque de ne pas être suivie d’effet. Vous pouvez aussi faire un signalement auprès de la plateforme de lutte contre les contenus illicites Pharos.

« Fin 2018, il sera possible de déposer une plainte en ligne pour les escroqueries sur Internet, annonce le chef de la brigade de la police judiciaire. Ce système permettra de centraliser et de recouper les infractions qui pourront ainsi faire l’objet
 d’une enquête, ce qui est impossible à faire aujourd’hui pour chacune. »

À L’ENTRÉE DANS LES LIEUX

Le logement ne correspond pas à son descriptif


Que faire ?

Le voyageur doit immédiatement joindre l’hôte sur la messagerie d’Airbnb, jamais par contact direct. Si celui-ci est injoignable ou ne répond pas à votre attente, vous devez contacter la plateforme pour signaler le problème.

« La réclamation doit 
être effectuée impérativement dans les vingt-quatre heures suivant le début de
la réservation, afin de permettre à Airbnb
 de suspendre le versement du paiement à l’hôte, souligne Ganaëlle Soussens, avocate au barreau de Paris. Elle doit être accompagnée d’un maximum de preuves : photos, vidéos, impression ou copie d’écran du descriptif du logement et du règlement intérieur, etc. »

Si la non-conformité est flagrante, vous pouvez aussi porter plainte auprès du procureur de 
la République du tribunal de grande instance et saisir la Direction départementale de
 la protection des populations (DDPP) du 
lieu de séjour. À noter, Airbnb expérimente actuellement de nouveaux procédés – vidéos à 360°, technologie de la réalité virtuelle et augmentée –, afin de permettre à ses utilisateurs de bénéficier d’une meilleure visibilité des offres de location.

DURANT LA LOCATION

Des équipements sont en panne

Que faire ?

Pas de WiFi, plus de réfrigérateur, piscine en travaux... Il est possible de demander un remboursement partiel à
 l’hôte sur Aibnb, et ce, jusqu’à soixante jours à compter du départ du logement. Si un accord n’est pas intervenu dans un délai de soixante-douze heures suivant sa demande, le voyageur peut solliciter Airbnb qui agira
 en tant que médiateur.

APRÈS LA LOCATION

L’hôte facture des frais supplémentaires injustifiés

Que faire ?

Airbnb prévoit le paiement de frais supplémentaires dans trois cas :

  • le voyageur modifie la réservation (par exemple, en ajoutant un voyageur supplémentaire) ;
  • l’hôte demande une retenue sur la caution en cas de dégradations ;
  • l’hôte réclame le paiement de la taxe de séjour (si elle n’est pas incluse dans le montant de la réservation).

Pensez également, lors de la réservation, à consulter les horaires d’arrivée et de départ, certains hôtes n’hésitant pas à faire payer une nuit supplémentaire pour quelques heures de dépassement. En dehors de ces cas, si un hôte vous demande de régler
 des frais qui ne figuraient pas dans l’annonce ou dans le fil de discussion, vous pouvez contester ce paiement auprès du centre de résolution d’Airbnb. Ne vous acquittez jamais de ces frais directement auprès de l’hôte, mais toujours par le biais de la plateforme.