Dommages et intérêts de l'agent immobilier

J'ai signé un compromis de vente devant notaire le 17 mars 2009. Une date butoir au 30 avril 2009 avait été fixée pour la notification de l'obtention ou la non-obtention du prêt. Or, à cette date, aucune notification n'avait été faite au notaire. Ce qui a eu pour conséquence que le compromis devenait nul et non avenu.J'ai immédiatement informé l'agence immobilière qui n'a pas fait son travail en ne rappelant pas à l'acheteur (par ailleurs étranger et ne parlant pas le français) de l'imminence de la date butoir du 30 avril. Ce qu'elle aurait du faire au moins 15 jours avant l'échéance.Le compromis étant caduc, puis-je continuer les formalités avec l'acheteur (toujours très intéressé par l'achat de la maison) sans passer maintenant par l'agence, ce qui signifie qu'elle ne toucherait plus la commission ou que partiellement ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

La réponse de notre expert

La profession d’agent immobilier est réglementée par la loi du 2 janvier 1970, dite loi Hoguet.

































df
Publié le