Compromis de vente d'un terrain : le lotisseur peut-il transmettre les informations bancaires de l'acheteur ?

Votre question

J'ai signé une promesse de vente pour un petit terrain avec un lotisseur. Parmi les documents demandés au moment de la signature de la promesse, il a exigé que je fournisse une simulation de mon prêt pour apprécier le fait que mon projet de construction sur ce terrain était viable. Est-ce légal ? Mon intermédiaire auprès de ce lotisseur a communiqué la somme correspondant à mes capacités d'emprunt au premier constructeur auquel je me suis adressé, qui, sachant que je disposais d'un budget plus important que celui qu'il avait évalué pour la construction de ma maison a augmenté progressivement les prix qu'il avait consigné comme étant fermes et définitifs, jusqu'au moment où, pour le dépôt de permis et les signatures du contrat définitif, il m'a présenté un avenant qui lui permettait d'atteindre la somme maximale dont je pourrais disposer. J'ai tout arrêté au dernier moment, ne sachant pas où s'arrêteraient les augmentations. Le lotisseur m'a proposé un deuxième constructeur qui n'avait qu'un seul objectif : rentrer dans le prix que Nexity lui avait communiqué et n'a à aucun moment donné les solutions techniques qui s'imposaient du fait d'un problème associé au terrain. Pour lui, l'essentiel était que globalement il me propose le prix fatidique qu'il pense que je peux payer. Impossible de savoir réellement combien cette petite maison que je veux construire coûte réellement. Au point de vouloir tout abandonner. Est-ce normal que le lotisseur ait communiqué ces informations bancaires aux deux constructeurs ? Est-ce une cause suffisante pour dénoncer la promesse de vente du terrain et retrouver l'acompte que je leur ai versé au moment de la signature ?

A lire aussi
Publié le