Travaux : choisir le bon professionnel

Qualifications, solidité financière, assurances… Voici les points à vérifier pour choisir les professionnels les plus à même de réaliser vos travaux de rénovation ou de construction.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
5mn de lecture

Comment mettre la main sur la perle : l'entrepreneur compétent, pas trop gourmand, respectueux des délais et qui ne mettra pas la clé sous la porte ?

Comparez les propositions

Première forme de sélection : le bouche-à-oreille. Tous les professionnels s'accordent à reconnaître qu'il s'agit souvent du recrutement le plus sûr et le plus efficace. Si vos amis ou vos voisins proches vous recommandent une personne qui a travaillé récemment pour eux, n'hésitez pas. Reste à définir ce que l'on entend par bouche-à-oreille. Il doit s'agir d'un contact direct, pas de la recommandation de la cousine d'un collègue. En résumé, un contact est proche s'il vous permet de constater de vos yeux le travail réalisé par le professionnel.

Autre piste : se renseigner auprès du syndic de l'immeuble pour ceux qui habitent en collectif, ou encore auprès d'agences immobilières. Ils possèdent généralement leur propre carnet d'adresses.

Si ces moyens ne suffisent pas, consultez les annuaires des syndicats professionnels : l’annuaire de l'ordre des architectes, l’annuaire des entreprises ayant obtenu la certification Qualibat, l’annuaire de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ou encore le répertoire des métiers pour les artisans, tenu par la chambre de métiers et de l’artisanat.

Entreprise générale, artisan ou architecte ?

Si votre projet de rénovation aboutit à la réalisation d'une surface supérieure à 150 m2, la loi impose le recours à un architecte. Sinon, tout dépend du niveau de complexité des travaux. De façon générale, plus les travaux feront intervenir de corps de métier différents (maçons, menuisiers, plombiers, chauffagistes, électriciens, carreleurs, etc.), plus vous aurez intérêt à trouver un "coordinateur" unique : architecte ou entrepreneur général.

Quel que soit le type de professionnel recherché, la méthode reste globalement la même. Il convient de faire appel à plusieurs personnes afin de comparer les propositions et les garanties. On estime ainsi généralement qu'une moyenne de trois devis est nécessaire pour se faire une opinion la plus juste.

Vérifiez le sérieux et la solidité financière de l'entreprise

Une fois votre présélection effectuée, commencez par vérifier la réalité de l'entreprise. Pour les architectes, contactez l'ordre des architectes. Pour les autres, demandez un extrait K-bis de la société (avec le numéro d'enregistrement au registre du commerce) ou la carte d'artisan. Photocopiez ces documents, puis appelez pour vérification la chambre départementale de métiers pour les artisans ou le greffe du tribunal de commerce de votre département pour les entreprises générales (ou consultez le site www.infogreffe.fr).

Renseignez-vous également sur la situation financière des entreprises générales de travaux. C'est encore la meilleure garantie contre des travaux démarrés et jamais finis. Consultez par exemple le site Internet www.societe.com.

> A LIRE : Architecte, artisan ou entreprise : quel professionnel choisir ?

Vérifiez les compétences du professionnel

Il est également important de s'assurer que l'artisan ou l'entrepreneur est bien qualifié pour le type de travaux demandé. Il existe, en effet, plusieurs certifications, qualifications et labels qui peuvent vous aider à reconnaître un bon professionnel du bâtiment. Ces mentions justifient du respect de normes strictes et de contrôles réguliers. Parmi les plus connues, on peut citer :

  • La mention RGE (Reconnu garant de l’environnement). Créé en 2011 par les pouvoirs publics, l’Ademe et les organismes représentant les professionnels, ce label permet d’identifier les professionnels qualifiés pour des travaux de rénovation énergétique. Plus de 62 000 professionnels sont qualifiés RGE. Pour vous aider à en choisir un, consultez l’annuaire disponible sur le site www.faire.fr, le service public qui guide les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique.
  • Le label Eco artisan. Développé par la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), il permet d’identifier les artisans qui proposent une offre de travaux respectueuse de l’environnement.
  • La certification Qualibat permet d’identifier les professionnels qualifiés dans leur domaine.

Bon à savoir 

Choisir un professionnel RGE est obligatoire pour pouvoir bénéficier des aides de l’Etat (éco-prêt à taux zéro…) ou des collectivités en cas de travaux de rénovation énergétique.

Vérifiez que le professionnel dispose des assurances obligatoires

Enfin, demandez impérativement à l'architecte ou à l'entrepreneur de vous présenter ses différentes attestations d'assurance. Tout professionnel du bâtiment doit avoir souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) et, pour les travaux de gros œuvre, une assurance responsabilité civile décennale (RCD). Cette dernière impose au constructeur de réparer les dommages qui surviennent dans les dix ans suivant l’achèvement des travaux et qui compromettent la solidité du bâti (risque d’effondrement) ou qui rendent la construction inhabitable (défaut d’étanchéité, fissures importantes).

Définissez votre budget global

Exposez sans tarder et le plus précisément possible le montant dont vous disposez pour l'ensemble des travaux. C'est le point de départ essentiel à partir duquel l'architecte ou les entreprises peuvent bâtir leur devis. Faire l'inverse, c'est-à-dire expliquer : « Je veux trois chambres et une salle de bains, faites-moi un devis », expose à de nombreux malentendus entre les parties. Qualité des matériaux, types de finitions, prestations : tout cela peut considérablement faire varier les prix. Il est indispensable d'inscrire par écrit ce montant global, ainsi que les modalités de versement.

Autre conseil : prenez toujours bien le temps de discuter avec le professionnel. Vérifiez notamment qu'il possède une bonne écoute et comprend vos attentes. Si l'on cherche à vous imposer des solutions qui ne vous plaisent pas, cherchez quelqu'un d'autre.

df
Élisa Oudin
Mis à jour le

Partager cet article :