Ma Prime Rénov' : un budget de deux milliards d'euros en 2022

3 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Alberto Masnovo

Lancé en 2020, le dispositif MaPrimeRénov', rencontre un fort succès auprès des Français. Depuis début 2021, plus de 427 000 demandes ont été déposées pour obtenir cette aide financière de l'Etat afin de réaliser des travaux d'amélioration de l'efficacité énergétique de leur logement.

Deux milliards d'euros en 2022

Lors de la création de cette aide à la rénovation énergétique, le gouvernement avait prévu un budget de 2 milliards d'euros sur deux ans. Un an après, environ deux tiers de ce budget ont déjà été consommés et le gouvernement envisage une rallonge de deux milliards d'euros supplémentaires pour les destiner à des rénovations de grande ampleur, dans le cadre de MaPrimeRénov' 2022. C'est lors de la première séance du débat d'orientation des finances publiques, le 15 juillet dernier à l'Assemblée nationale, que Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a annoncé cette mesure. 

Le montant de l'aide MaPrimeRénov' est conditionné à un certain montant de revenus correspondant à différentes catégories : 

  • les foyers très modestes ;
  • les foyers modestes ;
  • les foyers aux revenus intermédiaires ;
  • les foyers aux revenus les plus élevés.

Selon la catégorie dans laquelle se trouve la personne faisant la demande de cette aide, le montant de cette dernière sera différent. Dans tous les cas, cette aide accordée par l'Etat permet de financer les travaux de rénovation énergétique, que ce soit le changement du système de chauffage ou l'amélioration de l'isolation thermique du bien immobilier.

MaPrimeRénov' : le succès de l'année

Depuis le lancement de MaPrimeRénov', de nombreux foyers ont pu bénéficier de ce coup de pouce financier pour leurs travaux de rénovation énergétique. Et cela continue aujourd'hui encore. Pour la semaine du 19 au 25 juillet 2021, 12 418 demandes de cette aide ont été déposées, 9 % de plus que la semaine précédente (du 12 au 18 juillet), confirmant ainsi la « pente ascendante » de cette aide, d'autant plus que moins de 10 % des dossiers ont été refusés (refus pour cause de non éligibilité des travaux à cette aide). 

Financer davantage les rénovations globales

Le gouvernement souhaite encourager davantage les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique de grande ampleur (par exemple procéder à une rénovation énergétique totale de leur habitation). « À terme, nous devons privilégier les rénovations globales qui ont plus d'efficacité énergétique », a déclaré Bruno Le Maire, le 15 juillet dernier à l'Assemblée nationale.

Le ministère du Logement veut analyser les données de MaPrimeRénov' et procéder à davantage de vérifications que les travaux entrepris possèdent un vrai impact de performance environnementale mais aussi sur le budget des particuliers faisant réaliser ces travaux. 

Des accompagnateurs en 2023

En 2023, de nouveaux professionnels vont apparaître, dans le cadre de ce dispositif. En effet, au 1er janvier 2023, des accompagnateurs MaPrimeRénov' vont assister obligatoirement les propriétaires souhaitant faire des travaux de rénovation énergétique au-delà d'un certain plancher.

Le gouvernement entend ainsi accélérer et mieux encadrer les travaux réalisés. Toutes les modalités relatives à ces accompagnateurs MaPrimeRénov' seront précisées dans quelques semaines, après la tenue de diverses réunions de consultation. 

A lire aussi