Investir dans l’immobilier à Nancy

Dossier Familial vous dévoile ses conseils si vous cherchez à investir dans la ville de Nancy. Mieux vaut vous écarter de la vieille ville, secteur le plus cher, pour explorer des quartiers encore proches du centre, qui présentent une excellente alternative. Quels sont les meilleurs secteurs ? Quels avantages présentent ces zones ? Voici quelques pistes pour votre investissement nancéien.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

1mn de lecture
Investissement immobilier à Nancy
© B.Grateful

Le marché immobilier à Nancy

Dans le quartier polymorphe de Boudonville-Scarpone-Libération, au nord de la ville de Nancy, les rues Isabey, de Rigny, de Thionville ainsi que le boulevard Albert-Ier se distinguent par le style Art nouveau de l’École de Nancy des maisons de maître et des immeubles bourgeois. Un quartier cossu, destiné aux familles désireuses de s’écarter des désagréments du centre-ville, tout y en restant à proximité.

Le secteur Stanislas-Meurthe, en plein renouveau, offre encore de belles opportunités d’achat. De plus en plus de services, commerces et loisirs s’y installent chaque année. Proche du centre et parfaitement desservi par les transports en commun, le quartier des Rives de Meurthe est aussi prisé pour les investissements locatifs dans le neuf.

Haussonville-Blandan-Donop: un bon investissement ?

Au sud-ouest, le quartier Haussonville-Blandan-Donop abrite de belles maisons de ville et des immeubles anciens de caractère. Il compte également trois éléments à forte valeur ajoutée : les 7,5 hectares du parc Sainte-Marie, le campus Artem, avec l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy, l’ICN Business School et Mines Nancy, et un important projet de réhabilitation d’un des fleurons du thermalisme français du début du XXe siècle.

df
Hélène Lesourd
Mis à jour le

Partager cet article :