Devenir propriétaire en 2019

Investir dans l’immobilier à Clermont-Ferrand

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Le marché immobilier de Clermont-Ferrand
© Henryk Sadura

Le marché immobilier à Clermont-Ferrand

« Clermont-Ferrand est une ville à la campagne. En cinq minutes de voiture, vous êtes dans le Parc des volcans d’Auvergne », sourit Henri Teillot, notaire dans la commune. Une situation géographique attractive, un bassin d’emploi dynamique, une bonne université... la ville multiplie les atouts, tout en offrant la possibilité de se loger sans se ruiner. Centre-ville chic avec ses boutiques, son cinéma et ses restaurants, le quartier Blatin séduit les acheteurs avec ses immeubles du XXe siècle, souvent dotés d’un ascenseur et de places de parking.

À dix minutes du cœur de la ville par le tram, le secteur Montferrand constitue une belle alternative grâce à ses prix plus bas. Sorte de petit village dans la ville, « c’est un quartier hétérogène avec des résidences des années 1970 mais aussi des petits pavillons ouvriers », indique Christian Dosmas d’EID Immobilier et président de la Fnaim Auvergne.

Dans quel quartier investir à Clermont-Ferrand

Mêlant atmosphère tranquille un peu bourgeoise du côté du cours Sablon et ambiance festive vers le boulevard Trudaine, le secteur Sablon-Trudaine attire autant les familles que les étudiants. Limitrophe de Clermont-Ferrand, la commune très résidentielle de Chamalières offre de belles opportunités aux amateurs de maisons dotés d’un beau budget.

A lire aussi