Acheter un bien immobilier à Tours

Dans un contexte de hausse des prix, les bonnes affaires se situent dans les quartiers longtemps boudés mais aujourd’hui en plein réaménagement.
1mn de lecture
Le marché immobilier tourangeau se rééquilibre en faveur des vendeurs.
© saiko3p

Après une période de surabondance de biens, le marché se rééquilibre en faveur des vendeurs et les prix sont à la hausse. Face à un centre cher et saturé, les acheteurs se reportent sur les quartiers à proximité. Ainsi, les maisons du sympathique quartier La Fuye-Velpeau sont prises d’assaut à des prix non négociés. Même engouement à Febvotte-Marat à des prix légèrement inférieurs.

Les bonnes affaires se trouvent dans des secteurs longtemps boudés mais qui profitent des aménagements urbains récents ou futurs. On trouve ainsi beaucoup de grands appartements des années 1970 à partir de 1 010 €/m2 aux Rives du Cher, avec le tram au pied des immeubles. Même type de biens aux Fontaines, quartier d’immeubles doté d’espaces verts bien entretenus. La future seconde ligne de tram, opérationnelle en 2025, mettra les habitants à cinq minutes du centre de Tours.

Réaménagement en profondeur du Sanitas

Le réaménagement en profondeur du Sanitas, situé entre le centre-ville et les rives du Cher, valorise également ce secteur ainsi que le tout proche Beaujardin, un quartier agréable à vivre.

Montjoyeux, quartier universitaire avec beaucoup de petites surfaces, offre des opportunités aux investisseurs. Les prix y ont progressé de 6 % depuis un an.

Au nord de la Loire, on trouve facilement des maisons de ville à Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde à des prix raisonnables.

df
Violette Queuniet
Publié le