Ne passez pas à côté des nouvelles aides au logement

Les salariés du secteur privé, y compris ceux du secteur agricole, peuvent, sous conditions et depuis septembre, bénéficier de trois subventions accordées par action logement. Y avez-vous droit ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Une aide à la mobilité de 1000 euros peut vous être allouée si vous souhaitez déménager près de votre lieu de travail.
© Pointstudio/stock.adobe.com

Pour louer près de son travail : 1 000 €

> Si vous souhaitez déménager pour vous rapprocher de votre lieu de travail ou de formation, vous pouvez prétendre à l’aide à la mobilité d’un montant de 1000 euros, à condition d’être salarié ou en formation dans une entreprise du secteur privé et que, lors de votre demande, vos revenus ne dépassent pas 1,5 fois le Smic en vigueur (2281,83 euros brut par mois en 2019). Il faut que le nouveau logement loué se situe à moins de trente minutes en voiture de votre lieu de travail ou que sa situation vous permette de vous y rendre à pied ou par les transports en commun.

> L’aide est également accordée si vous démarrez dans la vie active et que vous allez devenir locataire pour la première fois ou si vous venez de retrouver un emploi après une période de chômage et comptez changer de logement pour vous rapprocher de votre nouveau lieu de travail.

> La demande peut se faire jusqu’à trois mois après la prise d’effet du bail, en y joignant les justificatifs d’emploi, de revenus et de location. L’aide est en principe versée dans les sept jours ouvrés après le dépôt du dossier.

Pour adapter sa salle de bains: 5 000 € maximum

> Vous êtes senior et souhaitez adapter votre logement ? Vous pouvez recevoir une
subvention de 5000 euros au maximum si vous remplissez ces conditions : être retraité du secteur privé âgé d’au moins 70 ans ou salarié ou retraité en perte d’autonomie, propriétaire ou locataire. L’aide peut également vous être accordée si vous réalisez des travaux pour un parent âgé que vous hébergez ou pour votre locataire, dès lors que l’un ou l’autre présente l’un des deux profils ci-dessus. Des conditions de ressources sont exigées (voir tableau ci-dessous).

LES REVENUS À NE PAS DÉPASSER

Pour pouvoir bénéficier de l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement ou de l’aide à la rénovation énergétique, vos revenus ne doivent pas dépasser les plafonds suivants (plafonds 2019).

Nombre de personnes
composant le ménage
EN ÎLE-DE-FRANCEEN PROVINCE
Revenus
annuels en €
Revenus
annuels en €
Revenus
annuels en €
Revenus
annuels en €
124 9182 30718 9601 756
236 5723 38627 7292 568
343 9244 06733 3463 088
451 2894 74938 9583 607
558 6745 43344 5924 129
Par personne
supplémentaire
7 3776835 617520

À noter : les revenus à prendre en compte sont les revenus fiscaux de référence (RFR) de l’année n−2, sauf si celui de l’année n−1 est plus favorable. Le RFR figure sur l’avis d’imposition.

> Les travaux susceptibles d’être financés à 100% sont très précis. Il s’agit de la fourniture et de la pose d’une douche à l’italienne avec un sol antidérapant et/ou d’un lavabo pour une personne à mobilité réduite et/ou de W.-C. rehaussés. Les travaux connexes (pose d’une barre d’appui, réfection des sols, de l’électricité, etc.) peuvent être retenus, mais à hauteur de 50 % des travaux principaux. Une fois l’accord de financement accordé, l’entreprise sera payée directement.

Jusqu’à 20 000 € en cas de rénovation énergétique

> Vous êtes propriétaire et envisagez des travaux d’amélioration énergétiquedans le logement que vous occupez ou proposez en location ? Action Logement vous accorde, sous conditions, une subvention de 20000 euros maximum couvrant 100% des frais. Pour la partie des travaux restant à charge et à hauteur de 30000 euros, vous pouvez bénéficier d’un prêt au taux de 1%, dont l’assurance est facultative.

> Sont susceptibles d’être financés : les travaux d’isolation thermique (toiture, murs extérieurs, combles ou planchers) ou, éventuellement, de remplacement du système de chauffage ou de production d’eau chaude, a fortiori quand ce nouvel équipement utilise une source d’énergie renouvelable. Toutefois, pour avoir droit à cette aide financière, votre logement doit se situer en zone B2 ou C ou dans une commune du programme “Action cœur des villes” (les petites et moyennes villes et les zones rurales). Là aussi, le bénéficiaire de l’aide n’aura pas à avancer les fonds puisque l’entreprise sera payée directement.

Pour demander l’une de ces aides, rendez-vous sur le site d’Action Logement (Actionlogement.fr). 

df
Laurence Roy
Publié le

Partager cet article :