Colocation : quels recours quand le proriétaire refuse de retirer le nom d'un des locataires ?

Mon fils a pris un appartement avec son amie mais il se sont séparés au bout de 2 mois. Mon fils est revenu à la maison. Le propriétaire refuse de refaire un bail au nom de son ex uniquement puisqu'elle garde l'appartement (elle souhaite faire colocation avec une amie étudiante).Le propriétaire m'a dit que si on annulait le bail présent, il demanderait à son ex de partir alors qu'elle a, elle aussi, signé le bail. Il veut que le nom de mon fils reste sur le bail pendant trois ans : la durée du bail entendu lors de la signature. Que se passera-t-il si il a un problème ?

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

La réponse de notre expert

En cas de colocation, il faut distinguer selon que le contrat comporte ou non une clause de solidarité. C’est une mention qui exprime clairement que chacun des colocataires peut être tenu responsable du paiement de la totalité du loyer jusqu’à l’expiration du bail. Cette solidarité joue même en cas de départ de l’un d’eux.









df
Publié le