Etat des lieux Airbnb : se retourner contre l’occupant qui a dégradé votre logement

Vous avez effectué l’état des lieux de sortie de votre logement que vous aviez loué via la plateforme Airbnb et vous avez eu une mauvaise surprise en le redécouvrant ? Vous vous demandez alors s’il vous sera possible d'obtenir une indemnisation auprès du locataire indélicat ? Nos réponses, avec l’éclairage de Ganaëlle Soussens, avocate à Paris.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Pensez à faire un état des lieux de sortie pour vos locations airbnb

Airbnb prévoit avec sa garantie « assurance hôte » une couverture responsabilité civile pour les préjudices corporels et les dommages matériels causés par le locataire à hauteur de 800 000 euros. Dans les faits, les conditions d’application et les exclusions de cette garantie ne sont pas clairement définies sur le site, et cette dernière se révèle parfois difficile à mettre en œuvre dans le délai de quarante-huit heures imposé par la plateforme.

Autre difficulté, le site fonctionne sur le modèle américain d’arbitrage des litiges, en confrontant la parole de l’hôte avec celle du voyageur en l’absence d’état des lieux d’entrée et de sortie.

Un signalement à faire auprès de la plateforme

Demander une caution

Pour demander une retenue sur la caution, vous devez signaler le fait à la plateforme dans un délai de quatorze jours après le départ du voyageur. Si ce dernier n’est pas d’accord avec la somme demandée, Airbnb réalise lui-même l’arbitrage en fixant le montant, souvent bien en deçà de celui souhaité par l’hôte.

Mieux vaut vérifier de votre côté si votre assurance habitation couvre la location saisonnière et souscrire une garantie complémentaire, le cas échéant. Indiquez sans tricher à votre assureur le nombre approximatif de nuitées de location par an, afin d’avoir la couverture adéquate. Dans tous les cas, avisez-le avant de louer votre bien pour la première fois. À condition de satisfaire à toutes vos obligations – avoir l’accord du propriétaire si vous êtes locataire et celui de la copropriété pour la mise en location, les autorisations locales, etc. –, votre assureur vous indemnisera en cas de problème.

Les précautions à prendre

Faites un état des lieux d’entrée et de sortie, photos à l’appui ; mettez à l’abri tous les objets de valeur ; sélectionnez les voyageurs sur la base des commentaires de leurs hôtes précédents ; conservez le plus possible les factures d’achat de vos biens.

df
Katia Vilarasau
Publié le

Partager cet article :