Locataires : les aides pour rassurer votre bailleur et vous aider à payer vos loyers

Aux côtés de la caisse d’allocations familiales (CAF) et de ses aides financières, des dispositifs publics et privés coexistent pour vous aider à décrocher une location.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Aides pour locataires

La signature d’un contrat de location d’un nouveau logement constitue parfois une source de stress économique pour les personnes aux revenus modestes. De la caution exigée par le bailleur au dépôt de garantie, en passant par le règlement en temps et en heure des loyers durant toute la durée du bail, des organismes peuvent intervenir pour vous faciliter l’entrée dans les lieux et adoucir votre budget location. Revue de détail.

Pour rassurer les bailleurs : une aide à la caution et contre les loyers impayés

Qui peut se porter caution pour un logement ?

Pour se prémunir de tout défaut de paiement des loyers, les bailleurs exigent souvent une « caution solidaire », autrement dit, l’engagement d’un proche du locataire (ami, famille…) à régler d’éventuels loyers impayés. Les locataires ne disposant pas d’un soutien de ce type peuvent toutefois s'appuyer sur un dispositif public afin de présenter une caution à leur propriétaire.

Son nom ? La « garantie Visale » : ce service public gratuit de sécurisation des loyers dans le parc privé est piloté par Action Logement (ex-1% patronal). Il est réservé aux locataires de 18 à 30 ans (salariés, fonctionnaires, étudiants, alternants, chômeurs), ou aux plus de 30 ans nouvellement embauchés (depuis moins de 6 mois) dans le secteur privé. Il concerne aussi tous les signataires d’un nouveau « bail mobilité ». Pour y prétendre, le poids du loyer dans vos revenus ne doit pas dépasser 50 %, et le loyer ne doit pas excéder 1 300 euros charges comprises (1 500 euros en Ile-de-France). Ce seuil est ramené à 600 euros charges comprises (800 euros en Ile-de-France) pour les étudiants et les alternants Enfin, le logement (vide ou meublé) doit être occupé à titre de résidence principale.

En pratique, après le dépôt de votre demande sur le site de Visale, Action Logement se porte garant du paiement du loyer et des charges jusqu’à hauteur de 36 mensualités sur toute la durée du bail nu ou meublé.

Les allocations de la CAF pour payer votre loyer

Si vos ressources ne dépassent pas certains plafonds, si vous emménagez dans un nouvel appartement ou encore si votre situation change (naissance d’un enfant, licenciement, etc.), votre caisse d’allocations familiales (CAF) peut vous accorder un soutien financier.

Il n’existe pas une, mais plusieurs aides au logement de la CAF. La plus connue : l'aide personnalisée au logement (APL) s’adresse aux locataires de logements conventionnés (HLM, foyer, logement étudiant, maison de retraite, etc.). Elle cohabite avec l’allocation de logement social (ALS), destinée principalement aux jeunes, aux étudiants, aux couples sans enfant et aux personnes âgées ou handicapées. Enfin, l’allocation de logement familial (ALF) est allouée aux personnes avec charge de famille.

Attention ! Pour que vous, votre conjoint, votre concubin ou votre partenaire de pacs puissiez prétendre aux aides au logement, votre bailleur ne doit être ni un parent ou grand-parent, ni un enfant ou petit-enfant.

Autres conditions à remplir pour formuler une demande : le logement, loué vide ou meublé, doit représenter votre résidence principale. C’est-à-dire que vous, votre conjoint ou une des personnes à votre charge, devez l’occuper au moins 8 mois dans l’année. Il peut s’agir d’un appartement ou d’une maison, d’une chambre dans un foyer ou chez un particulier, d’un hôtel, d’une résidence universitaire, d'une maison de retraite ou d’une unité de soins de longue durée. Le logement doit être décent, présenter un confort minimum et respecter les normes de santé et de sécurité.

Le montant des aides au logement de la CAF dépend des ressources de votre foyer (revenus du travail, des placements…), de votre lieu de résidence et de la composition de votre famille. Pour savoir si votre foyer peut en bénéficier et, le cas échéant, pour connaître le montant de votre future allocation, un simulateur est disponible sur le site de la CAF. A titre d’exemple, une personne seule habitant en Ile-de-France pourra percevoir une APL d’un montant maximum de 295 euros. Pour un couple sans enfant résidant dans une grande ville en région, l’allocation maximale s'élève à 315 euros.

Bon à savoir Action Logement attribue aussi une aide au paiement des loyers pour les moins de 30 ans en formation en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) percevant un salaire mensuel brut est inférieur ou égal à 100 % du SMIC et travaillant au sein d’une entreprise du secteur privé non agricole. L’aide MOBILI-JEUNE® s’élève entre 10 € et 100 € maximum chaque mois. Attention ! Votre demande doit être déposée 3 mois avant la date de démarrage de votre cycle de formation ou jusqu’à 6 mois après cette date.

df
Élodie Toustou
Mis à jour le

Partager cet article :