Logement : faut-il acheter en SCI ?

En cas d’investissement locatif, les acheteurs se demandent souvent s’il ne serait pas judicieux d’acheter dans un tel cadre juridique. Attention, la vigilance est de mise.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
Une mère et ses deux filles achètent une maison
© Istock / Morsa Images

La création d’une société civile immobilière (SCI) permet de donner un cadre juridique souple et adaptable à un petit groupe d’individus (des parents et enfants, des frères et sœurs, des amis) qui souhaitent investir ensemble.

Cela leur évite de se retrouver en indivision, dont le principal inconvénient est d’exiger la majorité des deux tiers pour réaliser des travaux d’entretien ou conclure un bail, par exemple. Grâce aux statuts de la société rédigés au moment de sa création, ces personnes ont la possibilité de définir ensemble et librement des règles qui les gouverneront. Elles peuvent notamment désigner parmi elles celle ou celui qui sera le gérant et qui prendra seul, le cas échéant, la plupart des décisions nécessaires à la bonne gestion du bien.

df
Laurence Roy
Publié le

Partager cet article :