Immobilier locatif : où est-ce rentable d'investir ?

Les prix de l’immobilier restent élevés dans la plupart des villes françaises, là où la demande locative est forte. Une bonne raison d’être prudent, de prendre le temps d’étudier le quartier, sa dynamique et son attractivité pour rechercher une bonne rentabilité.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
4mn de lecture
Bien choisir l'endroit où on achète un appartement pour le louer
© Istock / WhiteBaltzinger

Il faut acheter là où la demande locative est soutenue. Car, quel que soit votre objectif – compléter vos revenus dans l’immédiat ou en vue de la retraite ou faire fructifier votre capital –, votre logement devra être loué rapidement et rester vacant le moins longtemps possible entre deux locations. Les loyers permettent de rembourser le crédit souscrit pour financer l’achat, et quelques semaines ou quelques mois sans locataire mettraient rapidement à mal l’équilibre financier de l’opération.

Si vous visez une grande ville, vous louerez a priori facilement, surtout si celle-ci fait partie des 28 agglomérations classées « zone tendue » par décret (pour le savoir, consultez le site Service-public.fr/simulateur/calcul/zones-tendues). Leur point commun ? Un marché immobilier caractérisé par l’insuffisance de l’offre locative par rapport à la demande… Ce qui signifie qu’il n’y a pas assez de logements à louer et qu’un bien mis sur le marché trouve rapidement preneur. Les prix de vente dans ces villes tendues sont cependant élevés, à plus de 2 000 euros le m². Mieux vaut éviter les plus chères (Paris, Lyon, Bordeaux…) où, compte tenu des valeurs d’achat, le rendement locatif risque d’être décevant.

df
Laurence Roy
Publié le

Partager cet article :