Maison sans permis de construire : comment régulariser la situation ?

J’ai acheté en 2005 un terrain contenant deux maisons. Une déclarée sur le cadastre et l’autre non. J’entame quelques travaux dans la maison car c’est une maison bien âgée (celle déclarée sur le cadastre et impôt). J'ai décidé de remplacer le bois sous tôle, car il est très abîmé et il risque de s’écrouler, par des murs en dur (parpaing) et une toiture neuve. J’ai respecté la surface ainsi que les ouvertures identiques à l’originale. En 2010, j'ai reçu une lettre de la mairie comme quoi je devais me rapprocher de leur service afin de régulariser cette construction. C’est ce que j’ai fait, je leur ai dit que ce n’est pas une nouvelle construction mais pour moi une rénovation pour question de sécurité. Que cela ne tienne, il m’indique "même pour rénover, il vous faut une autorisation !". Donc j'ai pris les formulaires et dessus, il y a un hic ! Ma maison est située trop près d’une ravine, donc l’autorisation je ne l’aurai pas car la loi l'interdit ! La conseillère de la mairie me dit "Si si, ne vous inquiétez pas ca va passer !". Mon œil, s'il y a réclamation c’est que je suis sous surveillance. Au travers de votre forum j’ai vu que vous parler de "prescription pour une construction illégale de 3 ans" avec preuve de fin de travaux. Je suppose que les factures de matières premières (tôle, parpaing etc.) feront foi ? Si oui, mes factures sont bien datées. A savoir aussi que j’ai peint la façade et remplacer les fenêtres récemment. Est-ce aussi valable pour une rénovation ? Le plus judicieux serait de : - faire marcher cette prescription et payer juste l’amende ? Et ils ne pourront pas me démolir ma maison mais elle reste illégale. - ou de faire cette déclaration de rénovation au risque que soit refusé et que je ne sois plus protégé par cette prescription et ils me feront démolir la maison ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
df
Article publié le