Cambriolé après avoir oublié la clé sur la porte : êtes-vous couvert ?

Anne-Sophie Roussel, responsable risque habitation à la Fédération française des assurances (FFA), répond précisément à cette question. 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Si vous avez oublié la clé sur la porte, votre contrat d'assurance vous couvre-t-il?
© Peshkova/iStock

Que dit votre contrat d'assurance ?

> Relisez attentivement votre contrat. La plupart des assurances multirisques habitation exigent que le vol ait été commis dans certaines circonstances telles que l'effraction (serrure forcée, porte défoncée, carreau de fenêtre cassé, etc.) ou des violences (sac arraché, clés dérobées sous la menace, etc.).

Cas n° 1 : pas d'effraction, pas de preuves…

> Comme vous avez oublié les clés sur votre porte, vous ne pourrez pas apporter la preuve de traces d’une effraction, et votre assureur ne vous couvrira pas. Vous ne seriez pas davantage assuré si vous aviez déposé les clés sous le paillasson ou si vous aviez simplement claqué la porte sans la verrouiller, laissé la fenêtre ou la porte ouverte, ou encore omis de changer la serrure après avoir perdu les clés.

Cas n° 2 : une indemnisation mais pas totale

> Si votre contrat garantit les cambriolages sans traces d’effraction, mais avec diminution de l’indemnisation, votre sinistre pourra être pris en charge par votre assureur à hauteur d’un pourcentage du remboursement prévu expressément. Par exemple, seulement 30 % ou 50 % de l’indemnisation espérée s’il y avait eu effraction.

Cas n° 3 : un remboursement plafonné

> Si votre contrat prend en charge les cambriolages sans effraction, sans préciser de diminution de l’indemnisation, votre assureur vous remboursera dans la limite des plafonds prévus par votre contrat.

Dans ces deux dernières hypothèses, réunissez des preuves pour démontrer qu’il y a eu vol (photos du désordre occasionné par les voleurs, témoignages de voisins), et fournissez la copie du dépôt de plainte que vous aurez effectué auprès du commissariat de police ou de la gendarmerie.

Après la découverte d’un vol, vous disposez de deux jours minimum
pour déclarer le sinistre à l’assureur. Reportez-vous à votre contrat,
car certains peuvent prévoir un délai plus long.

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’usage de fausses clés, de clés indûment obtenues (on a dérobé votre sac comprenant vos clés et adresse, on vous a arraché votre trousseau de clés des mains, etc.) ou de tout instrument employé pour ouvrir la porte ou la fenêtre sans la forcer ni la dégrader est assimilé à une effraction.

df
Chantal Masson
Publié le

Partager cet article :