Les aides lors d'un achat immobilier : faites le plein de prêts aidés

Vous achetez votre résidence principale ? Grâce à toute une série de prêts souvent méconnus, boucler votre emprunt immobilier dans des conditions plus favorables devient réalité.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
5mn de lecture
Le aides pour un achat immobilier
© Adobe Stock

Pour vous aider à ficeler le dossier de financement de votre future résidence principale, de nombreux coups de pouce financiers existent. Accordés sous forme de prêts, parfois sans intérêt, ils permettent de financer une partie de votre achat immobilier à moindres frais.

Le prêt à taux zéro (ptz)

Réservé aux primo-accédants (non-propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années) dont les ressources ne dépassent pas certains plafonds, le prêt à taux zéro sans intérêt et sans frais de dossier permet de financer jusqu’à 40 % d’un bien neuf, appartement ou maison. Ce dernier doit être situé dans une zone tendue (A bis, A, B1* ou couverte par un contrat de redynamisation de site de défense).

Bon à savoir Le PTZ peut aussi financer l'achat d'un logement ancien assorti de la réalisation de travaux d'amélioration ou d'économie d'énergie, lorsqu'il est situé en zone B2 ou C*. Les travaux doivent alors représenter au minimum 25 % du coût total de l'opération.

Ressources maximales admises à compter du 1er janvier 2020

Nombre d'occupants du logement Zone A bis et A* Zone B1* Zone B2* Zone C*
1 37 000€ 30 000€ 27 000€ 24 000€
2 51 800€ 42 000€ 37 800€ 33 600€
3 62 900€ 51 000€ 45 900€ 40 800€
4 74 000€ 60 000€ 54 000€ 48 000€
5 85 100€ 69 000€ 62 100€ 55 200€
6 96 200€ 78 000€ 70 200€ 62 400€
7 107 300€ 87 000€ 78 300€ 69 600€
À partir de 8 118 400€ 96 000€ 86 400€ 76 800€

Montant maximum du PTZ selon la localisation du logement et le nombre d'occupants

Nombre d'occupants du logement Zone A bis et A* Zone B1* Zone B2* Zone C*
1 60 000€ 54 000€ 44 000€ 40 000€
2 84 000€ 75 600€ 61 600€ 56 000€
3 102 000€ 92 000€ 74 800€ 68 000€
4 120 000€ 108 000€ 88 000€ 80 000€
5 et plus 138 000€ 124 400€ 101 200€ 92 000€

* Zone A bis : Paris et sa proche banlieue ; Zone A : reste de la banlieue parisienne ; Zone B1 : grandes agglomérations françaises, supérieures à 250 000 habitants, certaines villes du littoral et de la Corse et les DOM ; Zone B2 : communes de 50 000 habitants à 250 000 habitants ; Zone C : le reste du territoire.

La durée de remboursement du PTZ peut osciller entre 20 et 25 ans, avec un différé de remboursement des mensualités maximum variant de 5 à 15 ans.

Bon à savoir Renseignez-vous, certaines communes - mais aussi quelques banques - accordent des prêts à taux zéro en complément du PTZ national.

Le prêt action logement (ex prêt %)

Les salariés d’une entreprise du secteur privé d’au moins 10 employés qui cotise au comité interprofessionnel du logement (CIL) peuvent demander via leur employeur à bénéficier du prêt accordé par Action logement (ex-1% patronal). Réservé aux primo-accédants, aux salariés en mobilité professionnelle ou devant faire face à la prise en charge d’un handicap, le prêt Action Logement vient compléter les autres prêts destinés à financer l’acquisition d’un logement neuf ou ancien sans travaux.

Accordé sous conditions de ressources, il peut représenter jusqu’à 30 % du coût total de l’opération. Son taux d’intérêt est actuellement de 1 % (données 2019). Son montant, déterminé en fonction de la zone géographique du bien, varie entre 7 000 et 25 000 euros. Sa durée, libre, ne peut excéder 20 ans.

Bon à savoir Pensez-y ! Vos caisses de retraite ainsi que votre mutuelle accordent parfois aussi des prêts à taux préférentiels.

Le prêt épargne logement (pel)

Vous avez constitué votre apport personnel en alimentant un Plan d’épargne logement (PEL) en vue de l’achat d’un bien immobilier pendant au minimum quatre ans ? En contrepartie, vous pouvez prétendre au Prêt épargne logement. Son montant, qui dépend des intérêts acquis pendant la phase d'épargne ne peut dépasser 92 000 euros. Remboursable sur 2 à 15 ans, son taux d’intérêt, fixé à l’ouverture du PEL, n’est pas toujours favorable aux emprunteurs dans un contexte de taux bas. Il est par exemple de 4,97 % pour les PEL souscrits entre juillet 2000 et juillet 2003. En revanche, avec un taux d’intérêt de 2,2 %, les détenteurs de plans ouverts depuis le 1er août 2016 peuvent y trouver leur compte, surtout si à l’avenir les taux devaient remonter.

Taux d'intérêt du prêt épargne logement en fonction de sa date d’ouverture

Plan ouvert Taux d'intérêt du prêt
Entre le 16 mai 1986 et le 7 février 1994 6,32%
Entre le 7 février 1994 et le 22 janvier 1997 5,54%
Entre le 23 janvier 1997 et le 9 juin 1998 4,80%
Entre le 9 juin 1998 et le 25 juillet 1999 4,60%
Entre le 26 juillet 1999 et le 30 juin 2000 4,31%
Entre juillet 2000 et juillet 2003 4,97%
Entre août 2003 et janvier 2015 4,20%
Entre février 2015 et janvier 2016 3,20%
Entre février 2016 et juillet 2016 2,70%
Depuis août 2016 2,20%

Le prêt d’accession sociale (pas)

L’acquisition de tous types de logements peut être financée par un Prêt d'accession sociale (PAS) : achat ou construction d'un logement neuf (y compris le terrain), achat d'un logement ancien, ou travaux d'adaptation pour un occupant handicapé ou d'économie d'énergie. Et ce, quel que soit leur prix au mètre carré, et pour 100 % du montant total du bien (hors frais de notaire et d'hypothèque).

Plusieurs prérequis sont à respecter : le bien doit constituer la résidence principale de l’emprunteur et ses ressources ne doivent pas dépasser certains plafonds fixés selon la localisation du logement (zone A, B1, B2 ou C) et le nombre de personnes habitant le logement.

Taux d'intérêt maximum au 1er septembre 2019 en fonction de la durée du prêt

Type de crédit Durée* Taux maximum
Taux fixe Inférieure ou égale à 12 ans 2,45%
12 - 15 ans 2,65%
15 - 20 ans 2,80%
+ 20 ans 2,90%
Taux variable ou révisable toutes durées 2,45%

* La durée de remboursement du prêt d’accession sociale (PAS) est comprise entre 5 ans minimum et jusqu’à 35 ans.

Bon à savoir Attention ! Fixé par les pouvoirs publics, le taux du prêt d’accession sociale (PAS) - qui peut être fixe ou révisable ou les deux combinés - reste assez élevé au vu des taux planchers pratiqués actuellement. A titre de comparaison, le taux moyen des crédits observés en octobre 2019 s’établissait à 1,13 % toutes durées confondues, oscillant entre 0,90 % sur 15 ans et 1,32 % sur 25 ans, soit un loyer de l’argent deux fois moins élevé pour un prêt bancaire classique que pour un prêt PAS.

Pour aller plus loin

Pour réaliser une estimation gratuite du montant du prêt auquel vous pouvez prétendre, consultez le simulateur de l'Agence nationale pour l'information sur le logement (ANIL).

df
Élodie Toustou
Mis à jour le

Partager cet article :